SUITE A LA DENONCITION DE GRAVES VIOLATIONS DE DROITS DE L’HOMME EN ARABIE SAOUDITE : Riyad ne veut pas d’intrusion dans ses affaires intérieures et expulse l’ambassadeur du Canada

Hier lundi, 6 août 2018, l’Arabie Saoudite a expulsé l’ambassadeur canadien en poste à Riyad pour intrusion dans les affaires internes de sa nation. Cela arrive suite à la dénonciation de graves violations des droits de l’Homme en Arabie Saoudite.

L’Arabie Saoudite n’a vraiment pas du tout apprécié ce qu’elle appelle une intrusion dans ses affaires intérieures et elle le fait savoir avec beaucoup de fermeté. En effet, l’ambassade du Canada en poste à Riyad a été expulsé par les autorités saoudiennes, hier lundi 6 août 2018. Comme si cela ne suffisait pas, l’Arabie Saoudite décide de rompre tout lien commercial avec Ottawa. Cela fait suite à un appel de cette ambassade à la libération des défenseurs des droits de l’homme emprisonnés en Arabie Saoudite. En réponse à cette position prise par le Canada, le ministre des Affaires étrangères de Riyad formule un communiqué dans lequel il regrette l’intrusion des Canadiens dans les affaires intérieures de Riyad pendant que l’Arabie Saoudite s’abstient de s’infiltrer dans les affaires des autres nations.

Rappelons que plusieurs activistes et blogueurs défenseurs des droits de l’homme, ainsi que des militantes pour l’égalité entre les hommes et les femmes se trouvent incarcérés dans ce pays. « Nous appelons les autorités saoudiennes à les libérer immédiatement, ainsi que tous les autres activistes pacifiques des droits de l’Homme », a déclaré l’ambassade du Canada, le vendredi dernier dans un communiqué.

Cette réaction saoudienne semble surdimensionnée et provoque ainsi une situation qui dépasse toutes les attentes. Ce territoire Wahhabite se montrerait-il ennemi des droits de l’Homme ? En tout cas, cette expulsion est quand même en désaccord avec les principes d’un monde mondialiste.

Fousseni TOGOLA

Source: Le Pays

Suivez-nous sur Facebook sur