Salwa Toko, une présidente du Conseil national du numérique engagée

PORTRAIT – Cofondatrice de l’association Wi-Filles, elle fait de l’inclusion des filles dans la tech son combat.

«Une femme bien.» Ceux qui côtoient Salwa Toko la résument d’abord par ces quelques mots. Loin des politiques, la nouvelle présidente du Conseil national du numérique (CNNum) est d’abord connue pour ses actions dans le secteur associatif, dédiées à l’inclusion des filles dans le numérique. Ses objectifs sont simples, elle veut «changer le monde», et son enthousiasme est communicatif!

Née à Paris, en octobre 1975, dans le Ve arrondissement, elle passe sa prime enfance au Mali avant que sa famille revienne en France. Le retour est compliqué, ses copines et la chaleur lui manquent. Elle décide de cesser de travailler à l’école, première «révolte infantile». Résultat, avec zéro de moyenne, une orientation lui est proposée «couture ou coiffure». Recadrée par ses parents, elle se remet au travail. La moyenne passe à 19. Ses rêves de médecine échouent toutefois en première année. Ce sera finalement le droit. Salwa Toko se spécialise en droit international, doublée …Lire la suite sur lefigaro.fr

Suivez-nous sur Facebook sur