Le PDG de Facebook, Mark Zuckerberg perd 16 milliards de dollars en 5 minutes

Mark Zuckerberg, fondateur et PDG de Facebook, a vu sa fortune amputée de près de 16 milliards de dollars (14 milliards d’euros) en cinq minutes jeudi avec la chute de 20% du cours de Bourse du réseau social, qui a averti la veille sur la baisse à venir de ses marges dans les prochaines années.

La société a publié des résultats plus faibles que prévu au deuxième trimestre et publié des indications selon lesquelles son avenir financier n’est pas aussi rose comme certains investisseurs le pensaient.

L’action Facebook a dévissé de près de 20% dans les premiers échanges tombant à 174,78 dollars au plus bas, un cours correspondant à une perte de valorisation de l’entreprise d’environ 124 milliards de dollars, soit l’équivalent de la capitalisation totale de Twitter, davantage que celle de L’Oréal et plus que le produit intérieur brut d’un pays comme le Maroc.
Dans ce contexte, un actionnaire voudrait que Mark Zuckerberg ne soit plus le président de l’entreprise.

Le patron de facebook pourrait donc passer à la sixième place du classement Bloomberg Billionaires, un classement des 500 personnes les plus riches du monde. Cela effacerait aussi ses 13 $. 7 milliards de gains pour l’année, le laissant avec environ 71 milliards de dollars.

Et pour Zuck, les tourments ne sont pas terminés, ce mercredi le plus grand réseau social au monde a admit que les investissements dans de nouveaux produits ou formats, tel les Stories, avaient pesé sur la croissance des revenus du groupe. Pire encore, la croissance du chiffre d’affaires va ralentir pour passer sous les 10% sur les deux prochains trimestres, a annoncé aux investisseurs le directeur financier de Facebook, David Wehner, lors d’une conférence téléphonique.

Les Fake News restent une lutte continue pour le géant des médias sociaux. Facebook a également été impliqué dans l’enquête sur l’ingérence présumée de la Russie à l’élection présidentielle de 2016.

Zuckerberg a reconnu que le nombre d’utilisateurs mensuel avait également chuté sur ce marché. Cette baisse pourrait en partie découler de l’entrée en vigueur du règlement général sur la protection des données ou RGPD. Mais, une autre partie pourrait être due à une perte de confiance à l’égard de Facebook lui-même.

Aux États-Unis et au Canada, les utilisateurs actifs quotidiens de Facebook sont restés stables à 185 millions, tandis que le nombre a diminué en Europe, passant de 282 millions à 279 millions.

Citant la « mauvaise gestion » d’un certain nombre de crises, un investisseur activiste a déposé une proposition demandant à ce que Zuckerberg soit démis de ses fonctions de président de la société, rapporte Fortune.

Source: Pinterest
Suivez-nous sur Facebook sur