Coronavirus en France: « Nous sommes en guerre », Emmanuel Macron.

« Nous sommes en guerre », voilà la phrase que le Président de la République française Emmanuelle Macron a lancée pour décrire la situation actuelle de son pays. Durant toute son allocution, il a répété cette phrase 6 fois. Il faut quand même savoir qu’en France, 6633 personnes sont contaminées,148 décédés du coronavirus et le nombre des cas et des morts se double toutes les 72 heures. 

Plus de test à cause du débordement de la situation. On conseille à tout le monde de rester confiné à la maison.

Depuis, la ville de Paris se vide, les rues sont désertes. Des Parisiens ont pris d’assaut les trains pour se réfugier dans les régions françaises pour rejoindre leurs familles respectives. Ils disent préférer être confinés ensemble en famille.

D’autres se sont rués dans les super marchés, ce qui a provoqué  des files d’attente s’allongeant à des dizaines de mètres, toujours en respectant des distances d’au moins un mètre l’un de l’autre. Il faut parfois patienter plus de 30 minutes avant de pouvoir rentrer dans le magasin pour s’approvisionner. Devant les pharmacies, c’est le même délire. Des longues files pour la plupart chercher des gels hydroalcooliques ou des masques.

Les réunions de famille sont à éviter. Limiter au maximum les contacts à 5 personnes. Ne sortir qu’en cas d’urgence ; aller chercher à manger ou aller à la pharmacie.

Les parcs et tous les lieux touristiques ainsi que les commerces sont tous fermés sauf les magasins qui vendent des produits alimentaires. Diminution des transports en commun et certains aéroports fermés.

Les hôpitaux saturés dans certaines régions parisiennes. Des médecins ont témoigné de l’afflux très important de patients dans leurs  hôpitaux, juger catastrophiques par le nombre impressionnant de malades. Certains parmi eux qui sont sur le terrain ont été contaminés. Et le second tour des élections municipales reportées au mois de juin.

Côté économique, c’est catastrophique. Les bourses sont toutes en dégringolade hallucinante.

Les pays les plus puissants sont impuissants face à cette guerre sanitaire mondiale. La seule chose à faire pour l’instant c’est de prendre des dispositifs et respecter les mesures qui ont été annoncées par les dirigeants.

À Bruxelles, dans un train, une fille a simplement toussé et elle a vu la foudre descendre sur sa tête. Des passagers l’ont traitée de tous les noms d’oiseaux. À peine, deux autres femmes allaient en venir aux mains par le simple fait que l’une a touché le produit de l’autre sur le tapis de la caisse du Supermarché. Cette dernière l’accuse de contaminer ses provisions. La peur a gagné les populations. En Italie, les morts dépassent la barre de 2000 morts. D’après un médecin italien, ce qui est effroyable, c’est d’être obligé de refuser des dizaines de malades, faute de places disponibles ou de choisir qui doit être sauvé. Et souvent, ils choisissent les moins âgés. Que Dieu nous préserve!

Le fouineur

Source: lecombat
Suivez-nous sur Facebook sur