Chine : Xi Jinping appelle les partis politiques mondiaux à assumer leur responsabilité dans la poursuite du bien-être du peuple et du progrès de l’humanité

Le président chinois Xi Jinping a exhorté le 6 juillet 2021 les partis politiques dans le monde à assumer leur responsabilité dans la poursuite du bien-être du peuple et du progrès de l’humanité. M. Xi, également secrétaire général du Comité central du Parti communiste chinois (PCC) et président chinois, a appelé les partis politiques à renforcer la coopération pour lutter contre les défis mondiaux, dont la pandémie de COVID-19, les inégalités, le terrorisme et le changement climatique.

 

Prononçant un discours au Sommet du Parti communiste chinois et des partis politiques mondiaux qui se tient à Beijing, par liaison vidéo, M. Xi a condamné les pratiques du blocage et du découplage des technologies, de la politisation de la pandémie, de «la manipulation politique visant à saboter le développement d’autres pays» et de «la recherche de l’hégémonie par le biais de la politique des blocs».

Le sommet virtuel, ayant réuni des dirigeants de plus de 500 partis et organisations politiques de plus de 160 pays, a été convoqué au moment où la société humaine «se retrouve une fois de plus face à un tournant historique» menant soit à une confrontation hostile, soit au respect mutuel, soit à l’isolation et au découplage, soit à l’ouverture et à la coopération, soit à un jeu à somme nulle ou soit à des résultats gagnant-gagnant. «Le choix est entre nos mains et la responsabilité repose sur nos épaules», a déclaré M. Xi aux dirigeants de parti.

La responsabilité des partis politiques

Les partis politiques, en tant que force importante du progrès humain, doivent fixer le bon cap et assumer leur responsabilité historique pour assurer le bien-être du peuple et poursuivre les progrès de l’humanité, a noté M. Xi. Il a appelé les partis politiques à assumer la responsabilité de maintenir le cap en façonnant l’avenir commun de l’humanité, ainsi qu’à parvenir à des consensus en défendant et en promouvant les valeurs communes de l’humanité.

«Avec un sens aigu de la responsabilité pour l’avenir de l’humanité, nous devons défendre les valeurs communes, encourager une large tolérance sur la compréhension des valeurs par les différentes civilisations et respecter les explorations des différentes populations», a-t-il poursuivi. Les partis politiques doivent assumer la responsabilité de promouvoir le développement en apportant des bénéfices plus importants à tous les peuples de manière plus équitable, a indiqué M. Xi.

Notant que tous les pays et toutes les nations ont le même droit aux opportunités et droits de développement, M. Xi a souligné que les partis politiques doivent affronter directement les problèmes majeurs tels que l’écart de richesse et la fracture de développement en accordant une attention et des soins particuliers aux pays et régions sous-développés, ainsi qu’aux personnes démunies. Il a exhorté les partis politiques à s’opposer conjointement à la pratique consistant à rechercher le blocage et la division technologiques, ainsi que le découplage.

Appelant à davantage de coopération pour faire face aux risques et aux défis mondiaux, M. Xi a déclaré que devant la pandémie, les partis politiques doivent travailler ensemble pour combler «le fossé de l’immunisation» et s’opposer à la pratique de politisation de la pandémie ou encore d’apposer une étiquette géographique au virus. M. Xi a également appelé les partis politiques à assumer la responsabilité d’améliorer la gouvernance en renforçant la capacité de garantir le bien-être de la population. «C’est le peuple qui décide si son pays est démocratique ou non, et pas une poignée d’autres personnes», a-t-il affirmé.

Les contributions du PCC au monde

L’objectif inébranlable du PCC est de mener à bien la Chine, d’assurer une vie heureuse à plus de 1,4 milliard de Chinois et de promouvoir la paix et le développement de toute l’humanité, a indiqué M. Xi. Selon lui, le PCC unira et dirigera le peuple chinois en poursuivant la modernisation à la chinoise afin d’apporter de nouvelles contributions à la recherche de l’humanité de moyens de se moderniser. Il n’existe pas de modèle fixe pour la voie de la modernisation, et la voie qui s’adapte le mieux à un pays le servira, a-t-il noté. «Couper ses pieds pour les adapter à des chaussures ne mènera nulle part», a-t-il ajouté.

Le PCC unira et dirigera le peuple chinois en adoptant des mesures globales pour approfondir la réforme et l’ouverture afin d’apporter de nouvelles contributions à la prospérité et au développement partagés de tous les pays du monde, a poursuivi M. Xi. Le PCC assumera sa responsabilité en tant que parti politique majeur dans un pays de grande envergure pour fournir de nouvelles contributions à l’amélioration du bien-être de l’humanité.

Depuis le 18e Congrès national du PCC, l’ensemble des 98,99 millions de résidents ruraux vivant sous le seuil actuel de pauvreté en Chine ont été sortis de la pauvreté, ce qui a permis au pays d’atteindre l’objectif de la réduction de la pauvreté, fixé dans l’Agenda 2030 du développement durable de l’Onu avec dix ans d’avance. Le PCC est prêt à apporter davantage de solutions et de force chinoises au processus de réduction de la pauvreté à l’échelle mondiale, a fait part M. Xi.

Le pays ne ménagera pas ses efforts pour soutenir la coopération internationale contre la COVID-19 et pour améliorer l’accessibilité ainsi que le caractère abordable des vaccins dans les pays en développement, et contribuera davantage à la lutte mondiale contre le changement climatique, a-t-il ajouté. Selon lui, le PCC améliorera activement la gouvernance mondiale pour apporter de nouvelles contributions à la réponse conjointe de l’humanité aux défis communs.

«Nous devons nous opposer à la pratique de l’unilatéralisme déguisé en multilatéralisme, et dire non à l’hégémonie et à la politique de pouvoir», a-t-il indiqué. «La Chine ne cherchera jamais l’hégémonie, l’expansion, ou la sphère d’influence», a-t-il ajouté. Le président sud-africain Cyril Ramaphosa, également président du Congrès national africain, ainsi que 20 autres dirigeants de partis et d’organisations politiques, se sont exprimés lors du sommet. Ils ont convenu avec M. Xi que les partis politiques doivent assumer la responsabilité du bien-être de la population, et ont indiqué être disposés à travailler avec le PCC pour construire un monde meilleur.

Wang Huning, membre du Comité permanent du Bureau politique du Comité central du PCC et d’autres hauts dirigeants du PCC, ont participé au sommet. Plus de 10.000 représentants de partis politiques et de divers milieux ont assisté à l’événement. Le sommet a publié une initiative conjointe pour exprimer la volonté commune des partis politiques présents à l’événement de sauvegarder la paix et le développement mondiaux, ainsi que de promouvoir le bien-être de la population.

XINHUA

xxx

Selon des dirigeants étrangers :

Le succès de la Chine sous la direction du PCC mérite d’être appris

 Des dirigeants et experts étrangers ont salué les réalisations historiques accomplies par la Chine sous la direction du Parti communiste chinois (PCC), estimant que ces succès méritent d’être appris par les partis politiques et les pays du monde entier.

Lors de son discours inaugural au sommet du PCC et des partis politiques mondiaux qui s’est tenu mardi à Beijing par liaison vidéo, Xi Jinping, secrétaire général du comité central du PCC et président chinois, a appelé les partis politiques mondiaux à assumer leurs responsabilités historiques afin de poursuivre leur quête de bien-être du peuple et de progrès de l’humanité.

Patricio Giusto, directeur de l’Observatoire sino-argentin, a estimé que le discours de M. Xi a montré que le PCC entend continuer de travailler avec les partis à travers le monde pour favoriser le multilatéralisme et parvenir à un développement commun. Ce sommet devrait approfondir la communication et la coopération inter-partis, le PCC se montrant pragmatique en favorisant les échanges politiques et le partage d’expériences, a-t-il ajouté.

Aing Sambo, secrétaire général du parti cambodgien Funcinpec, a exprimé son admiration envers la Chine pour ses réalisations en matière de réduction de la pauvreté, d’édification d’une société raisonnablement prospère à tous égards et de lutte contre la pandémie de nouveau Coronavirus. Ce sommet, qui a constitué une plateforme importante pour l’échange inter-partis, renforcera la coopération multilatérale et consolidera la paix et le développement dans le monde, a-t-il noté. Le président de la Chambre de commerce et d’industrie Roumanie-Chine, Nicolae Vasilescu, a félicité la Chine pour ses grandes réalisations dans l’éradication de la pauvreté absolue, l’édification d’une société de plus en plus prospère, ainsi que l’innovation scientifique et le développement des infrastructures sous la direction du PCC, ajoutant que la Chine avait établi un exemple pour le monde.

Ioulia Timochenko, dirigeante du parti ukrainien Patrie, a indiqué qu’un dialogue mondial était nécessaire pour parvenir à l’objectif d’un développement durable. La Chine, via la poursuite de la mise en oeuvre de la politique d’ouverture et de réforme et de l’Initiative la Ceinture et la Route (ICR), donnera un élan au développement économique d’autres pays, a-t-elle ajouté.

XINHUA (Synthèse)

Source : Le Matin

Suivez-nous sur Facebook sur