Les sécurocrates de Ladji Bourama sur les dents le 12 août prochain

Selon nos sources toujours bien informées, ordre a été donné par les sécurocrates de Ladji Bourama aux chefs de service de la Cour constitutionnelle de libérer les fonctionnaires le jour du vote à partir de 14 h. 3 000 agents  des forces de  l’ordre (gardes, policiers et gendarmes) seront mobilisés avec un per diem de 5 000 FCFA, ainsi que 20 véhicules des sapeurs-pompiers. Sur ordre du général Moussa Bemba Kéita, cousin du président, 59 gardes seront munis de fusils mitrailleurs avec 50 cartouches chacun pour patrouiller dans la capitale, Bamako. Le directeur adjoint de la police, le très zélé Mamadou Z Sidibé  a autorisé le commissaire Siaka Sidibé à armer 30 éléments de la Brigade anti-criminalité (BAC) avec des fusils AK 47 et 4 boites de chargeurs de 25  cartouches.

Sur demande de Moussa Diawara, 32 véhicules du fils du président de la République ont été transférés au domicile de la troisième femme du député Moussa Diarra à Sébénikoro à côté de l’ambassade du Japon.

Les déplacements des autorités et des véhicules de service seront interdits,  sauf avis contraire.

Les membres de la belle-famille du président de la République ont emménagé au champ familial.

La famille de Michel Sidibé sise sur la route de Samaya a été avertie que le président de la République pourrait aller s’y réfugier, dans le cas où.

Qui a tiré ? Qui a donné l’ordre ? « Le Sphinx » vous dit tout, dès à présent !

Source: Le Sphinx

Suivez-nous sur Facebook sur