En un mot : Le cas Kaou N’Djim

Après la rupture avec le Chérif de Nioro et le  » puissant  » marabout Lassana Kané de Ségou, Mahmoud Dicko est désormais confronté  au cas Issa Kaou. Les coordonnateurs locaux de la Coordination des amis et sympathisants de Mahmoud Dicko (Cmas) ont  tenté de le déposer hier celui-là même qui se faisait appeler le n°10 de Dicko et qui a cessé de faire référence à son « éclairé et sage imam Mahmoud Dicko » dans ses interventions. Il s’était même rapproché des « rivaux » de celui-là comme Chérif Ousmane Madani Haïdara et le leader de Sabati-2012 et ex-ministre Moussa Boubacar Bah. Son absence à l’accueil vendredi de l’imam, de retour de l’Arabie saoudite, a été naturellement remarquée.

 

Sans confirmer la rupture, sur Renouveau TV dans l’émission « Invité politique », Issa Kaou N’Djim annonçait son émancipation en tant que leader politique et presque rappelé d’avoir fabriqué Dicko pour lequel il a façonné l’image d’homme sage et éclairé. Il expliquait qu’il ne pouvait plus avoir ni la même attitude, ni jouer le même rôle en tant 4e personnalité de l’importante institution qu’est le Conseil national de la transition.

En un mot, Kaou N’Djim a tout vu venir et, selon ses soutiens, il ne se laissera pas faire.  En tout cas, son organisation a déjà pris beaucoup d’eau et l’autorité de son éclairé un sacré coup.

DAK

Lire la suite sur L’Indicateur du Renouveau

Suivez-nous sur Facebook sur