EN UN MOT: Indiscipline électorale

A quelques jours du 2e tour des élections législatives prévues ce dimanche, rien ne va plus entre la direction de nombreux partis et leurs militants. Cette rupture de ban est consécutive aux choix de report de voix opérés par les responsables dans certaines localités ou simplement à cause de querelles de personnes. Ainsi, en Commune IV, alors Cheick Modibo Diarra pencherait pour Moussa Mara, ses leaders et militants poussent pour le rival de l’ancien Premier ministre.

 

En communes V et  VI, ce sont au niveau de l’Adéma et de l’URD que des responsables locaux vont contre les consignes de leurs partis. La même indiscipline est constatée dans de nombreuses localités de l’intérieur comme Sikasso, Ségou et Gao où des militants du RPM préfèrent rouler pour les listes concurrentes.

A défaut d’exploser, de nombreuses formations devront régler beaucoup de comptes à l’issue des législatives.

DAK

Lire la suite sur L’Indicateur du Renouveau

Suivez-nous sur Facebook sur