En un mot : en attendant la fin de l’hivernage

Le Premier ministre entame ce jeudi son deuxième déplacement au centre du pays en un mois. Cette fois-ci, la visite est réservée aux zones dites inondées. Ses détracteurs le croyaient incapable d’y mettre les pieds. Il se risque donc à relever ce défi pour y étendre l’accalmie que l’on constate depuis plusieurs semaines dans les régions de Mopti et de Ségou.

 

Pendant au moins quatre jours, il s’agira pour lui de faire passer le message de l’Etat désormais impartial, disons non complice d’un ou de l’autre camp, qui ne s’acoquine pas avec un groupe pour massacrer des civils et alimenter la nouvelle filière d’exportation de bétail vers la Côte d’Ivoire.

On fera le point de la situation à la fin de l’hivernage car pour le moment ceux qui alimentaient les tensions depuis Bamako, réduisent l’embellie au seul fait des pluies qui empêcheraient les mouvements dans les régions.

Le temps nous édifiera sur tout.

DAK

Lire la suite sur L’Indicateur du Renouveau

Suivez-nous sur Facebook sur