En un mot : Bisbilles au CNT

A quelques heures du 20 janvier, fête anniversaire de l’armée malienne, on ne sait plus si le meeting réclamant le départ des forces françaises se tiendra.

 

Le sujet divise déjà au Conseil national de la transition et le président de l’organe législatif de la Transition a cherché à tirer les choses au clair.

Dans un communiqué vendredi dernier, tout en rappelant son soutien aux forces qui nous aident à combattre le terrorisme, il a appelé les membres du CNT qui sont dans la contestation de la présence française, à se concentrer sur leur travail pour la Transition.

Mais, des voix se sont levées pour dénoncer une atteinte aux libertés. On attend bien sûr avec attention la suite de ces bisbilles qui mettent à dos la junte et certains de ses soutiens.

DAK

Lire la suite sur L’Indicateur du Renouveau

Suivez-nous sur Facebook sur