Village de Komeoulou : Le gouvernement finance un projet de plus de 504 millions

Les ressortissants du village de KOMEOULOU, dans la commune de DIAFOUNOU TAMBACARA, du cercle de YELIMANI ont sollicité et obtenu auprès du gouvernement, par le biais du ministère de l’Economie et des Finances, le financement d’un projet pour donner un nouveau souffle à l’économie rurale. Afin d’informer l’opinion nationale, les représentants des différentes parties prenantes du projet ont animé un point de presse, le vendredi 27 juillet à la maison des Maliens de l’extérieur de Bamako.

L’objectif de la réalisation du projet est de favoriser le maintien d’une lame d’eau suffisante pour que l’agriculture puisse être sécurisée au niveau des bas-fonds et recharger la nappe, qui va permettre l’alimentation en eau des puits et des forages. Sa réalisation créera plusieurs activités telles que : le maraîchage, l’arboriculture, l’élevage et également de l’eau pour la construction des habitations.

Les travaux consistent précisément à faire la fermeture du canal artificiel et le surcreusement de la mare appelée ”GOLOKU” du village de KOMEOULOU. Ce projet est une initiative de l’Association franco-malienne des jeunes de GOLOKU-REMU. Il est financé à 100 pour 100 par l’Etat du Mali, par le biais du ministère de l’Economie et des Finances et à travers l’Agence de Développement Rural de la Vallée du fleuve Sénégal (ADRS).

Le coût total du projet a été estimé à 504.053.849 Franc CFA.

  1. Oumar BERTHE, le représentant de l’ADRS, a rassuré que l’entreprise devant exécuter le projet est d’ores déjà prête. Le financement est disponible. Le surcreusement étant le goulot d’étranglement, les travaux ne pourront commencer qu’après l’hivernage pour un délai de 90 jours. Et, il nécessitera 600 mains d’œuvres locales.

Selon M. Mohamed TRAORE, chargé à la communication au Ministère de l’Economie et des finances et porteur du message de son ministre pour l’occasion, a remercié les ressortissants du village de KOMEOULOU pour leurs efforts pour le développement de leur localité.

“Les activités ainsi créées favoriseront le dynamisme économique permettant de maintenir les bras valides dans la commune, notamment les jeunes. La seule alternative possible pour lutter contre la migration irrégulière reste la création d’emplois”, a déclaré Samba BOUDA, le secrétaire permanent du Haut Conseil des Maliens de l’extérieur (HCME). Avant de remercier les équipes techniques pour la qualité de leur travail.

Pour l’occasion, le porte-parole de l’Association des franco-maliens jeunes de GOLOKU-REMU, Hady DIARRA, le chef de village de KOMEOULOU, Mahamadou TANDIA et celui de SAMBAGA, Mody DIAWARA, ont prononcé des discours. Chacun a exprimé sa joie pour le financement du projet. Beaucoup de ressortissants de la localité était présent dans la salle.

Sory Ibrahim TRAORE

Zénith Balé

Suivez-nous sur Facebook sur