Tour d’horizon des réalisations routières : intensification des activités en 2019

La réunion annuelle des services des routes’ s’est tenue, les 21 et 22 novembre 2019 à Sikasso, dont le choix est fortuit. Ce grand rendez-vous des principaux des acteurs du secteur routier a pour objectif de faire le tour d’horizon des réalisations mais aussi de programmer les actions à mener dans le système de management de qualité des infrastructures routières pour le bonheur des usagers. 

La cérémonie d’ouverture des travaux était placée sous le patronage du ministre des Infrastructures et de l’équipement, Traoré Seynabou Diop, en présence de l’ensemble des acteurs du secteur routiers venus des différentes régions du Mali et des autorités politiques, administratives et coutumières de la région de Sikasso. .

En effet, l’année 2019, qui tend vers sa fin, en dépit de nombreuses difficultés de divers ordres, est marquée par une intense activité en matière de réalisations d’infrastructures routières à travers tout le pays.

Pour Mme Traoré Seynabou Diop, la consolidation et l’amplification des acquis passent par la correction des déficiences: «Vous devez relever les insuffisances, toutes les insuffisances, sans complaisance, qui doivent être corrigées à l’effet de faire des propositions concrètes concernant les actions projetées en vue de prendre en charge, à temps, les préoccupations de nos concitoyens», a-t-elle déclaré.

Aussi, a-t-elle rappelé, cette rencontre de haut niveau de deux jours, participe au développement et à la promotion des routes, notamment les questions liées à l’entretien routier qui seront au cœur des débats.

« En effet, pour l’année 2019, le taux de réalisation du Programme d’entretien routier est prés de 70%, notamment 8 035 km dont 5 462km de routes revêtues, soit près de 13% ; 1 017 km de route en terre, soit 19,36% ; et 1 556 km pour les pistes rurales. Malgré les difficultés majeures liées à la situation générale de notre pays, d’importantes réalisations ont été enregistrées pour l’année 2019. Elles se résument entre autres à l’aménagement en 2×2 voies de la route Bamako-Koulikoro, l’achèvement des travaux de construction et de bitumage de la route Bénéna-Mandiakuy, la route Yanfolila-Kalana, Tamani-Baraouéli, Kangaba-Dioulafoundo-Frontière Guinée », s’est félicitée Mme la ministre.

Par ailleurs, dans le cadre du PAAR, Traoré Seynabou Diop s’est réjouie de la réalisation des 445km des pistes rurales dans les régions de Koulikoro et Sikasso.

En outre, elle a fait cas d’autres infrastructures routières, notamment l’achèvement du pont de Kayo sur le fleuve Niger et celui de Dioila et leurs voies d’accès.

En ce qui concerne les travaux routiers en cours, elle a cité entre autres la construction et le bitumage des routes Zantiébougou-Kolondiéba-Frontière Côte d’Ivoire, Kayes-Sadiola, Banconi-Dialakorodji-Safo-Nossombougou, Katélé-Zégoua-Kadiolo avec l’aménagement de 4 km de voies urbaines dans la ville de Kadiolo et la voie de Kouloubléni dans la Commune de Kalaban-coro, connaissent des avancées notoires.

« Le 2ème pont de Kayes et ses voies d’accès feront bientôt le bonheur des populations de la première région. Sikasso est en chantier avec l’aménagement en 2×2 voies qui traverseront la ville. La troisième  région connait aussi les travaux de construction d’un échangeur, d’un viaduc et l’aménagement de 10 km de voirie urbaine. Les choses bougent considérablement pour l’aménagement en 2×2 voies du tronçon de la Tour de l’Afrique-Yirimadjo reliant le 3è pont de Bamako.

Quant aux travaux de réhabilitation et de réfection du tronçon Kati-Didiéni, démarrés en août dernier, ils sont à 40% à ce jour. Toujours dans le cadre du PAAR, les travaux de construction de 547 km de pistes rurale dans la région de Koulikoro et de Sikasso sont à leur deuxième phase. Les sections1 et 2 des travaux de construction et de bitumage de la route Kwala-Mourdah-Nara ont aussi démarré sans oublier les travaux d’élargissement en 2×2 voies de l’échangeur « Place des Martyrs » et ses voies d’accès et les travaux d’urgence réalisés par la CETRU. Toutes ces actions réalisées ou en cours concernent un engagement financier de plus de 400milliards FCFA», a révélé Mme la ministre Traoré Seynabou Diop.

Au-delà de ces résultats, Mme la ministre des Infrastructures et de l’Equipement estime que les défis restent énormes : « le chemin reste encore long pour doter notre pays d’infrastructures routières adaptées et de qualité. En effet, nous recevons des sollicitations de plus en plus fortes de nos concitoyens qui exigent des infrastructures routières offrant les meilleurs niveaux de service. C’est pourquoi, il est primordial que tous les acteurs, notamment la Direction nationale des Routes, la Direction générale de l’Autorité routière, la Direction générale de l’AGEROUTE, adoptent des stratégies dans la rigueur et la pro-activité en ce qui concerne l’exécution et le suivi des travaux pour la nouvelle année 2020 », a-t-elle instruit.

Le Secrétaire général du ministère des Infrastructures et de l’Equipement, Makan Fily Dabo, qui a  présidé la cérémonie de clôture des travaux, a rassuré que le département accordera toute l’attention requise à la mise en œuvre des pertinentes recommandations issues de la rencontre de Sikasso.

« Je puis vous assurer au nom de Madame la Ministre que les recommandations formulées seront traduites en actes concrets et évaluation sera faite avec l’ensemble des parties prenantes. Nous avons obligation d’avoir des infrastructures de qualité», a conclu M Dabo

Andiè Adama DARA

Source: bamakonews

Suivez-nous sur Facebook sur