SONATAM: incinération de 1000 cartons de cigarettes pour une valeur de 140 millions de FCFA

Les produits incinérés sont pour la plupart des produits de contrebande. Il y avait aussi des cigarettes périmées ou abimées fabriquées par laSociété Nationale des Tabacs et Allumettes du Mali (SONATAM). L’incinération de ces produits a eu lieu, ce jeudi matin, dans l’un des incinérateurs de l’usine Batex-Ci.

 414 milliards de FCFA dont 392 milliards d’impôts et taxes et 22 milliards de charges sociales. C’est la contribution apportée par la Sonatam à l’économie nationale. Cette contribution, à en croire, IssoufTraoré, DG de la SONATAM, est menacée par la contrebande. Parmi les produits incinérés ce jeudi, on comptait 580 cartons de cigarettes de contrebande interceptés à Gao par les gendarmes. Le DG de la SONATAM remercie les forces de sécurité pour cette saisie.«L’honneur leur revient»,affirme-t-il.

Autres conséquences de la contrebande de cigarettes sur notre pays, Issouf Traoré cite la destruction des emplois. Pis, les produits ont un impact néfaste sur la santé des populations. Car, les normes de fabrication ne sont pas respectées et l’argent collecté sert à financer les réseaux criminels. Aujourd’hui, explique le DG Traoré en citant les rapports de la douane, 90% des cigarettes de contrebande sont saisies du côté de la frontière avec la Guinée. Ensuite, les zones du Mali sont concernées, il s’agit des frontières avec la Mauritanie et le Niger.

Au total, ce sont 1000 cartons de cigarettes pour une valeur de 140 millions de FCFA qui ont été incinérés. Ces produits de contrebande, a-t-on appris aux journalistes, ne sont pas conformes avec la législation malienne. Ils ne comportent ni la mention «Vente au Mali» ni un avertissement de santé.

 

Suivez-nous sur Facebook sur