Session politique du CREDD : Défis de développement et besoins de financement au cœur des débats

Le ministre de l’Economie et des Finances, Dr Boubou Cissé a présidé, lundi dernier à Bamako, les travaux de la session politique du Cadre stratégique pour la relance économique et le développement durable (CREDD) combinée avec la revue budgétaire conjointe (RBC).

Etaient présents, les membres du gouvernement, Jolke Oppewal, ambassadeur du Royaume des Pays-Bas et Chef de file des partenaires techniques et financiers, des représentants des institutions de la République, des représentants de la société civile, du secteur privé et des collectivités territoriales.
Évoquant le sujet, Dr. Boubou Cissé a indiqué que la présente revue  constitue cette année une innovation importante. Ceci, précisera-t-il, pour «nous permettre de pouvoir statuer en même temps sur les principaux défis de développement et les besoins de financement qui en découlent».
La revue conjointe 2018 intervient dans un contexte marqué notamment par le défi de la bonne organisation de l’élection présidentielle et le renforcement des actions pour la mise en œuvre de l’Accord pour la paix et la réconciliation.
Aussi, l’élaboration d’une nouvelle stratégie de développement post-CREDD, et la première année de mise en œuvre de la loi de finances en mode programme.
Par ailleurs, le chef du département en charge de l’Economie et des Finances a fait savoir que les sessions techniques ont abouti à d’importantes conclusions et orientations stratégiques devant constituer les fondements des documents d’orientations post CREDD.
A ce titre, quatre recommandations sont soumises à l’examen de la session. Il s’agit, notamment, de l’’approfondissement et de l’’élargissement de la réflexion sur l’assiette fiscale en prenant en compte aussi les recommandations des rapports d’assistance technique, de l’accélération des transferts conditionnels et non conditionnels des ressources aux collectivités, de l’appréciation des indicateurs de performance et de gouvernance dans les secteurs de la santé, de l’éducation et de la justice. Dernière recommandation à débattra: l’examen des perspectives post-CREDD.

Mahamane Maïga 

Lejecom

Suivez-nous sur Facebook sur