Salon de l’entreprenariat et des petites et moyennes entreprises : L’événement se tiendra à Bamako du 22 au 26 juillet 2019

Hier, jeudi 18 juillet 2019, le ministre de la Promotion de l’Investissement privé, des Petites et Moyennes Entreprises et de l’Entreprenariat national, Mme Safia BOLY était face à la presse à l’Hôtel Salam de Bamako pour informer l’opinion nationale et internationale de la tenue de la première édition du Salon de l’Entreprenariat et des Petites et Moyennes Entreprises (SALEP 2019) du 22 au 26 juillet 2019 au Centre international de conférence de Bamako (CICB). Au cours de cette conférence de presse de lancement, la conférencière Mme Safia Boly a fait savoir que l’objectif principal de ce salon est de promouvoir l’entreprenariat en rendant visible et accessible tous les outils d’accompagnement disponibles pour les entrepreneurs et en améliorant la réflexion sur le climat des affaires. Avant d’ajouter que le coût d’organisation de ce salon est de 190 millions de FCFA.

 

Sous la haute présidence du Président de la République, Ibrahim Boubacar KEITA, chef de l’Etat, le ministère de la promotion de l’investissement privé, des petites et moyennes entreprises, et de l’entreprenariat national, organise la première édition du Salon de l’Entreprenariat et des Petites et Moyennes Entreprises SALEP 2019. Avec des objectifs d’accompagnement de jeunes et de femmes entrepreneurs, le SALEP, selon les organisateurs, fera la promotion de la création d’entreprises et de l’esprit d’entreprenariat. En vue de faire de l’entrepreneuriat, un levier de l’émergence économique, la conférencière, Mme le ministre Safia Boly a fait savoir que les autorités du Mali, au premier rang desquelles, Ibrahim Boubacar KEITA, Président de la République, a créé un Ministère dédié à la Promotion de l’Investissement privé, des Petites et Moyennes Entreprises et de l’Entreprenariat national, avec pour mission de préparer et de mettre en œuvre la politique nationale dans les domaines de la Promotion de l’Investissement privé, des Petites et Moyennes Entreprises et de l’Entreprenariat national. « Cette politique permet l’adaptation de nouveaux produits et services susceptibles de soutenir le développement de l’entrepreneuriat et la promotion des PME. Au nombre de ces programmes, figure la finance islamique qui a des avantages importants par rapport aux produits financiers classiques: C’est pourquoi l’accent sera focalisé sur ces instruments de financements innovants », a-t-elle dit. Selon Mme le ministre, Safia Boly, l’objectif principal du salon de l’entreprenariat et des PME est de promouvoir l’entreprenariat en rendant visible et accessible tous les outils d’accompagnement disponibles pour les entrepreneurs et en améliorant la réflexion sur le climat des affaires. Elle a souligné que l’entreprenariat est une activité génératrice de revenu. A l’en croire, une semaine sera consacrée à l’entreprenariat jeune et féminin. Selon elle, les jeunes constituent la majorité de la population malienne et les femmes ont un rôle primordial de stabilité. Elle a signalé qu’au cours de ce salon, il y aura des conférences avec les plus grands spécialistes du Mali, des ateliers, des formations des porteurs de projet, des stands (environ une trentaine), le financement de 5 projets et bien d’autres. Répondant aux questions des journalistes, la conférencière, Mme le ministre Safia Boly a fait savoir que le coût d’organisation de ce salon est de 190 millions de FCFA. A l’en croire, ce montant sera financé par son département en partenariat avec le Conseil national du patronat du Mali (CNPM), la Chambre de commerce et d’industrie du Mali (CCIM), Orange-Mali, la Banque Mondiale etc. A ses dires, 8455 PME ont été recensées de Kayes à Kidal. Et parmi ces PME, elle a indiqué qu’environs 200 prendront part au salon. Elle a précisé que les PME constituent les couches de résilience au Mali. Par ailleurs, elle dira que parmi les 86 institutions de micro-finance qui existent au Mali, seulement la moitié est en activité. En outre, elle a signalé qu’il y a un fonds de 8 milliards de FCFA sur un besoin de 80 milliards pour le financement des entreprises. Enfin, Mme le ministre a sollicité l’accompagnement de tout le monde pour la réussite de ce salon.

Aguibou Sogodogo

SourceLe republicain mali

Suivez-nous sur Facebook sur