Salon de financement de l’agriculture de Kayes : 426 plans d’affaire présentés et plus d’un milliards de FCFA de financement attendu

Faciliter les conditions d’accès des entrepreneurs agricoles aux sources de financement par la mise en relation à travers les rencontres B2B, permettre aux banques de mieux se familiariser à l’environnement de l’entreprenariat par les échanges, débats et apprentissage lors des rencontres thématiques… tels sont, entre autres, les objectifs du Salon du financement de l’agriculture dont les activités ont démarré le 12 juin dernier et doivent prendre fin ce vendredi.

En prélude au lancement de la 6e édition de ce Salon, les organisateurs étaient face à la presse le week-end dernier pour donner les grandes lignes de ce rendez-vous entre opérateurs agricoles et secteurs financiers.

La rencontre, tenue dans les locaux d’AgriProFocus, était animée par le coordonnateur de cette structure, OudouBengaly. Il avait à ses côtés deux entrepreneurs agricoles. Ce Salon, faut-il le souligner, est organisé par AgriProFocus en partenariat avec plusieurs structures.

S’agissant du choix de Kayes pour abriter cette édition, le conférencier a expliqué que les autorités de la 1re région ont exprimé un intérêt manifeste à abriter cet événement afin de soutenir non seulement les projets des femmes et des jeunes de la localité, mais aussi faire en sorte que le départ à l’immigration puisse diminuer à travers le soutien à ces couches.

“L’un des objectifs recherchés à travers cette initiative, c’est juste instituer un cadre d’échange entre les banques, les micros finances et les porteurs de projets pour briser la glace, se faire confiance”, a précisé M. Bengaly. Ainsi selon le conférencier, il est attendu durant les trois jours 3500 visiteurs, 50 stands, et 200 porteurs de plans d’affaires.

Entre autres activités, il est prévu des expositions afin de permettre aux banques, aux institutions de micro finance, aux projets et programmes de développement, au fonds d’investissement et de garantie, fournisseurs de services d’affaires et de technologie… d’exposer et de présenter leurs produits financiers aux coopératives et entrepreneurs agricoles dans un espace interactif.

Une école du Finagri est à l’ordre du jour des travaux. Cet espace est un cadre d’échange durant lequel les succès stories des jeunes entrepreneurs ayant débuté à partir des différents cadres d’orientations d’AgriProFocus sont invités à venir partager avec les participants leurs histoires, leurs succès.

Des rencontres Business to Business (B2B) des sessions Face-to-Face (vis-à-vis) entre entrepreneurs agricoles et fournisseurs de services financiers sont aussi au programme.

Le Finagri est également, aux dires M. Bengaly, une opportunité, pour les banques, pour accroitre leur portefeuille de prêt au secteur de l’agriculture et en fin, de pouvoir développer des produits financiers adaptés au monde rural et agricole. Il sied de rappeler que nombreuses conférences débats et des visites de terrain sont programmées.

Si, pour l’année dernière, ce sont 143 plans d’affaire qui ont bénéficié de financement sur 300 présentés, cette année, ce ont 426 plans d’affaire qui sont attendus et le nombre de projets retenus pour financement dépasse aussi celui de l’année dernière pour un coût qui va dépasser   le milliard de F CFA.

KassoumThéra

 

Source: Aujourd’hui-Mali

Suivez-nous sur Facebook sur