Rencontre d’échanges entre l’Administration fiscale et le Secteur privé : Le système déclaratif et le mode de perception des taxes au menu

A travers cette initiative la CCIM a voulu susciter un échange direct entre les cadres de l’Administration fiscale et les opérateurs économiques autour des questions qui les préoccupent

La salle de conférences de la Chambre de commerce et d’industrie du Mali (CCIM), a abrité le mardi 3 juillet 2018, une rencontre d’échanges entre l’Administration fiscale et le Secteur privé sur le thème : « le système déclaratif et le mode de perception des taxes ». La  rencontre organisé par les responsables de la CCIM est la suite d’une série des activités initié par le président de la structure, Youssouf Bathily et son équipe. Ces activités ont pour but d’informer et former les opérateurs économiques dans toutes leurs sensibilités sur des sujets d’actualités dont la compréhension, voire la maîtrise est essentielle dans leurs relations quotidiennes avec l’Administration publique telles que la Douane, la Direction générale des Impôts, entre autres.

Vu l’importance du thème de cette rencontre, les responsables de la CCIM ont fait appel à deux éminents experts de la Direction générale des impôts, il s’agit de Abdoulaye Touré, chef centre des impôts de la Commune III et Moussa Traoré, inspecteur des impôts pour entretenir pendant 4 heures d’horloge les opérateurs économiques du système déclaratif et du mode de perception des taxes.

A l’ouverture des travaux le vice-président de la CCIM, Mamadou Baba Sylla, a expliqué qu’au-delà des informations qui seront données par ces experts de la Direction générale des impôts, la CCIM, à travers cette rencontre, a voulu susciter un véritable échange direct entre les opérateurs économiques et les cadres de l’Administration fiscale autour des questions qui les préoccupent. Selon Mamadou Baba Sylla, les réponses appropriées qui sortiront au cours de cette rencontre aideront à instaurer un climat de confiance et de partenariat fécond. Cela pour le grand bonheur du budget d’Etat dont les opérateurs économiques sont les principaux contributeurs.

Pour une meilleure participation des uns et des autres,  Mamadou Baba Sylla, a invité les opérateurs économiques à poser des questions qui les préoccupent et cela dans le respect et la considération. En outre, il les a fait savoir que d’autres rencontres suivront, à leur demande ou sur initiative de la CCIM, mais avec toujours l’objectif d’informer et de former les opérateurs économiques sur différentes thématiques leur permettant de promouvoir leurs affaires dans le respect des lois et règlements de notre pays. Il s’agira pour le secteur privé, à travers ces rencontres de connaître leurs droits et leurs devoirs a t-il souligné.

Au sortir de la salle les participants se sont montrés très satisfaits de la qualité des débats. Selon eux, les conférenciers ont été à la hauteur des attentes.

La rencontre a enregistré la présence de plusieurs personnalités dont le Doyen Moussa Diakité qui assurait la modération.

AMTouré

Source: Le 22 Septembre

Suivez-nous sur Facebook sur