Recettes douanières : 42,08 milliards CFA réalisés en septembre

En septembre dernier, la direction générale des Douanes a réalisé 42,08 milliards CFA. Pour atteindre, le 31 décembre prochain, les objectifs de recettes estimés à 621 milliards CFA, la direction générale des Douanes vient d’adopter un plan opérationnel, permettant de booster davantage ses recettes.

 

En dépit de cette légère baisse des recettes, celles de l’année en cours sont, nettement, supérieures à celles de l’année écoulée.
Un exemple : au premier semestre 2018, près de 261,9 milliards CFA ont été mobilisés, contre 288 milliards CFA en 2019. Soit, une hausse substantielle de 27 milliards CFA.
Plusieurs facteurs expliquent, selon le rapport de la Commission – Finances de l’Assemblée nationale, la baisse des recettes douanières. Il s’agit, entre autres, de l’existence d’une conjoncture, caractérisée par une situation inflationniste imposée par la tendance haussière du cours du baril de pétrole sur le marché international ; la baisse des volumes TTC des produits pétroliers, induite par la morosité de l’activité économique ( un volume prévisionnel de 80 millions de litres contre 76,8 millions de litres réalisés, soit un gap de 3,2 millions de litres) ; l’insécurité grandissante dans le septentrion malien avec toutes ses conséquences sur l’activité économique ; les mouvements sociaux intervenus dans les principaux pays de desserte ; les mesures de soutien du consommateur à certains produits de première nécessité comme le riz et l’impact des anticipations intervenues en 2018.

Une perte de 27,2 milliards CFA à cause de la fraude

A titre d’illustration, la direction générale des Douanes a, de 2017 à 2019 à partir de la frontière nigérienne, vu échapper à son contrôle une recette douanière estimée à 27,2 milliards CFA.
Pour booster davantage les recettes, la direction générale des Douanes vient d’adopter un train de mesures. Il s’agit, notamment, du renforcement du contrôle interne ; de l’amélioration de la prise en charge des marchandises et du recouvrement des recettes au niveau des bureaux de dédouanement ; de la transmission, en temps réel, des données d’expédition des cargaisons à partir des représentations de Dakar et d’Abidjan ; du renforcement et du suivi de la prise en charge des marchandises aux frontières ; de la validation des T1 et l’apurement des manifestes ; le renforcement du scanning des marchandises et la maîtrise des données taxables ; le contrôle des certificats d’origine, le recouvrement des impayés et le renforcement du contrôle de la destination privilégiée des marchandises exonérées…
Autres mesures, et non des moindres, prises par la direction générale des Douanes pour booster les recettes : le déploiement des bases de lutte contre la fraude et l’amélioration des moyens d’intervention des BMI (Brigades Mobiles d’Intervention) dans le cadre de la lutte contre la fraude et la criminalité organisée.
Les mois à venir, la direction générale des Douanes entend, non seulement, améliorer le niveau de recouvrement des recettes ; mais aussi, et surtout, atteindre au 31 décembre prochain, les objectifs de recettes estimés à 621 milliards CFA.

Oumar Babi 

Canard Déchaîne

Suivez-nous sur Facebook sur