Recette de l’Etat : Les impôts 2.0

Les impôts envisagent une révolution numérique qui les projettera dans le futur et allègera le contribuable dans sa démarche : Bientôt, il sera possible de déclarer via une plateforme en construction.

Depuis un certain temps, la nature de nos recettes a changé. Ce n’est plus la douane qui est le plus gros contributeur aux recettes de l’Etat, mais bien les impôts. La lecture que l’on peut faire de cela est que, d’un, les impôts sont peut-être devenus plus proactives, secundo que les entreprises maliennes sont devenues plus dynamiques. Quand une économie est dynamique, elle vit plus des impôts que des recettes de porte.

Pour accompagner et conforter ce dynamisme, la Direction générale des impôts a initié une opération de dématérialisation de la déclaration, par la télédéclaration dans un premier temps, avec en vue, le télépaiement.

Selon Mme Coulibaly Zaliatou Diarra, chef de la cellule Communication à la DGI, « des consultations sont en cours avec le Trésor public, la Bcéao, l’Association professionnelle des Banques et établissements financiers, le ministère des finances et la DGI, afin de trouver la bonne formule ».

En fait, une directive Uémoa incite les Etats à aller à la dématérialisation des systèmes de payement des impôts. Pour Mme Coulibaly, la dématérialisation va amener la transparence, la confiance et la célérité. Pour le premier semestre 2019, les impôts avaient contribué au Trésor à hauteur de plus de 465 milliards F CFA.

Alexis Kalambry

Mali Tribune

Suivez-nous sur Facebook sur