Randgold bénéficie d’une exonération fiscale au Mali

Randgold, entreprise exploitant des mines d’or principalement au Mali, vient d’obtenir à travers une convention signée avec les autorités du pays, une réduction d’impôts de 50 % pour les quatre prochaines années.

Cette exonération a pour objectif de soutenir la réalisation d’une super fosse qui sera l’une des plus grandes mines d’or à ciel ouvert au monde.
Elle intervient également après l’annonce du groupe minier de la baisse de ses bénéfices (24 % au premier trimestre) suite à plusieurs mouvements de grève sur ses sites.
Il s’agira ainsi, selon Mark Bristow, directeur exécutif de Randgold, d’un investissement supplémentaire de 100 millions de dollars.
La super fosse apportera une contribution significative aux ressources minières du Mali.
La société prévoit, en outre, une production de plus de 600 000 onces chaque année au prix d’or de $1 000/once et une augmentation de 100% par rapport à l’étude de faisabilité initiale de la mine de Gounkoto.
Avec une contribution de 6% dans le PIB du Mali, Rangold est l’une des plus grandes entreprises contributrices au budget national. Un apport en passe d’augmenter avec l’ouverture prochaine de cette Super fosse dans le complexe minier de Loulo-Gounkoto.
Pour rappel, le Mali est le troisième producteur d’or du Continent, derrière l’Afrique du Sud et le Ghana.
Le groupe Randgold est présent au Mali, au Sénégal, en Côte d’Ivoire et en République démocratique du Congo.

financialafrik.com

Suivez-nous sur Facebook sur