Projet de réalisation de 20 ‘’nouveaux villages agricoles’’ : Une phase décisive dans la modernisation et le développement du secteur agricole au Mali

Déterminé à faire de l’Agriculture le moteur de la croissance économique, le président de la République, Ibrahim Boubacar Kéita a initié un programme ambitieux et novateur appelé programme Nouveaux Villages Agricoles (NVA). Ce programme, dont les études de faisabilité ont déjà atteint un taux satisfaisant, vise à booster le secteur agricole et par ricochet l’économie malienne. Sa gestion technique et financière est confiée à l’Agence d’Aménagement des Terres et de l’Eau d’Irrigation (ATI), laquelle est dirigée par Dr Lamissa Diakité considéré comme l’un des meilleurs agro économistes du pays.

Selon les experts de l’ATI définissent  le Nouveau Village Agricole comme un ‘’espace géographique abritant des habitats décents et des aménagements hydro-agricoles où se déroulent de façon holistique les activités de développement économiques touchant les secteurs de l’agriculture, de l’élevage, de la pêche, de la foresterie de l’agro-industrie, des infrastructures socio-économiques de base. Sur cet espace aménagé, il est créé des logements à coûts modérés pour servir de résidences aux nouveaux habitants qui en priorité seront des exploitants femmes et des exploitants hommes en quête d’emploi’’.

A noter que  le programme Nouveau Village Agricole est une initiative du président de la République, Ibrahim Boubacar Keita. Il est enregistré dans le répertoire des  projets/programmes prioritaires du Gouvernement et se veut un programme qui  permettra aux autorités maliennes de faire face aux multiples  contraintes et défis des secteurs Agricoles et emploi jeune.  Puisque l’accent  y est mis,  non seulement,  sur  la modernisation de l’Agriculture malienne, mais aussi et surtout, sur la  création de richesse dans le secteur Agricole en vue d’augmenter sa contribution à la croissance de l’économie nationale avec à la clé, la création des centaines d’emplois durables.

Le programme NVA prévoit la création d’au moins 20 nouveaux Villages Agricoles dans les zones à fort potentiel aménageable du pays notamment les zones : deltaïque de l’Office du Niger, du Moyen Bani, de Sélingué liée au Sankarani, du Faguibine, de Taoussa, de Manantali, du lac Térékolé- Magui.

L’Objectif global du programme NVA  est  de créer des emplois durables générateurs de richesses au bénéfice des exploitants à travers des investissements massifs à réaliser dans le secteur agricole en vue de contribuer à réduire la pauvreté et la précarité en milieu rural. Aussi, il s’agit à travers ce programme, d’améliorer la productivité et la compétitivité agricole avec l’ambition de diversifier, d’intensifier et de moderniser les systèmes de production tenant compte de la dimension environnementale dans le contexte du changement climatique.

Pour atteindre ces objectifs, les « NVA» seront dotés de toutes les commodités liées au cadre de vie de la population (électricité, points d’eau potable, équipements socio-sanitaires, d’éducation, de marché, de culte, et unité industrielle de transformation des produits agricoles etc.) Afin d’impulser, soutenir et accélérer le développement socio-économique dans leurs zones d’implantation.

L’étude de faisabilité du NVA de M’Bwani déjà  réalisée et d’autres en cours

Des missions d’identification des sites se sont déroulés dans les grands bassins de production (zones ADRS, ODRS et ON). Ces missions ont permis d’échanger avec les communautés locales sur ce nouveau concept. Il ressort de ces échanges que le programme suscite beaucoup d’engouements auprès des communautés. Les préoccupations majeures soulevées sont relatives : aux critères de choix de bénéficiaires (exploitants des aménagements, à la prise en compte des exploitants et des femmes.

A la suite de ces missions d’identification, des sites ont été retenus et des termes de référence ont été élaborés pour la réalisation des études de faisabilité. C’est ainsi que les études de faisabilité du NVA de M’Bewani ont été réalisées sur les ressources du Budget National.

A la suite de la validation de ces études, des opérateurs économiques se sont manifestés pour la réalisation des NVA dans le cadre de Partenariat Public Privé (PPP). Des protocoles d’accord ont été signés pour la réalisation des infrastructures du NVA.

Pour ce qui concerne le NVA de M’Bwani, il a pour objectifs  spécifiques, l’Aménagement en maitrise totale, 3 200 ha de terres dans le casier de M’Bewani, l’installation de 230 exploitants et le renforcement des capacités des acteurs. La durée de la  première phase du projet est de 7 ans y compris les périodes d’installation et d’accompagnement des bénéficiaires dont les exploitants.

Rappelons que la gestion technique et financière du programme NVA est confiée  à l’Agence d’aménagement des Terres et de fourniture de l’eau d’Irrigation (ATI). Etablissement public à caractère  industriel, l’ATI a pour mission de contribuer à la satisfaction des besoins en terres agricoles aménagées, d’appuyer la réalisation des infrastructures et équipements ruraux dans les bassins de production et d’accompagner les producteurs dans la gestion des aménagements hydro agricoles. Elle est dirigée par  l’agro économiste, Dr Lamissa Diakité, un homme discret et efficace. «L’ATI est pour le secteur agricole, ce qu’est l’ACI pour le secteur foncier et immobilier» a toujours fait savoir le PDG de l’ATI, Dr Diakité.

Aboubacar Berthé

SourceLe Serment du Mali

Suivez-nous sur Facebook sur