Programme de travail annuel 2017 : Le projet Fier table sur 6,89 milliards

Le compte-rendu de la 2e session et l’état d’exécution des recommandations qui en sont issues, l’état d’exécution technique et financière du Programme de travail annuel (PTBA) 2016 et le PTBA 2017 sont au menu de la troisième session du comité de pilotage du projet Formation professionnelle, insertion et appui à l’entreprenariat des jeunes ruraux (Fier).

ben kattra maouloud ministre emploi formation professionnelle mali

La cérémonie d’ouverture des travaux était présidée, ce mardi 23 mai 2017, au Conseil national du patronat du Mali (CNPM), par le ministre de l’Emploi et de la Formation professionnelle, Maouloud Ben Kattra, en présence du coordonnateur du projet, Dr. Héry Coulibaly.

Le PTBA 2016 portait essentiellement sur la mise en œuvre des activités d’investissement, l’opérationnalisation des centres de ressources, la poursuite des activités d’animation pour faciliter l’émergence des projets jeunes, l’appui institutionnel aux structures du ministère et le recrutement du personnel des unités régionales de coordination (URC) de Kayes et Ségou, pour un coût total estimé à 2,204 milliards de F CFA, a rappelé le ministre Ben Kattra.

Des résultats encourageants ont été obtenus, s’est-il réjoui, citant à l’appui, entre autres : le recrutement et la mise en route de 120 volontaires en collaboration avec le Centre national de promotion du volontariat (CNPV), le financement de 54 projets des jeunes sur 140 projets formulés, les formations techniques pour 150 porteurs de projet, le recrutement de six ONG pour le suivi et l’accompagnement post-financement, la réalisation de quatre pistes rurales, le recrutement et l’analyse de plus de 9000 fiches de projet, la mise en place d’une base de données sur l’emploi et la formation professionnelle, le renfoncement de capacités des directions régionales de l’emploi et de la formation professionnelle en matière de collecte de données sur l’emploi et la formation professionnelle, le  recrutement du personnel des URC de Kayes et Ségou.

Le taux d’exécution du PTBA est évalué à 74 % au 31 décembre 2016 alors que le taux d’exécution financière, elle, est de 58,40 %,  a révélé le ministre de l’Emploi et de la Formation professionnelle.

Le retard dans le processus de recrutement des ONG au titre de 2016 et d’acquisition de neuf pickups ont beaucoup pesé sur ces résultats, a-t-il expliqué.

En revanche, le PTBA 2017 est, lui, estimé à 6,89 milliards de F CFA, prévoyant essentiellement : le développement du dispositif d’animation dans 674 villages, dont 474 dans les régions de Koulikoro et Sikasso et 100 villages dans chacune des régions de Kayes et Koulikoro ; la formation de 887 jeunes en apprentissage dual et en tutorat ; l’alphabétisation de 5000 jeunes, dont 60 % de femmes ; la formation professionnelle au profit de 2640 jeunes ; le financement de 2100 activités génératrices de revenus (AGR) et de 140 micro-entreprises rurales (Mer), la poursuite des travaux à Haute intensité de main d’œuvre (Himo) pour l’aménagement des pistes rurales avec l’appui de l’Agence pour la promotion de l’emploi des jeunes (Apej) dans les régions de Koulikoro et Sikasso ; l’ouverture de 10 nouvelles Maisons familiales rurales (MFR).

C’est dire que le programme Fier se distingue de beaucoup d’autres projets en raison des indicateurs ciblés, relativement aux filles et aux femmes qui représenteront 50 % des 20 000 jeunes formés au niveau des MFR, 60 % des 30 000 jeunes alphabétisés, 30 % des 80 conseillers en entreprise qualifiés et 50 % des 51 000 jeunes porteurs d’initiatives formés par unités mobiles et dans les centres de formation professionnelle (CFP), a comptabilisé le ministre Ben Kattra, avant de souligner que la mise en œuvre du projet Fier “se fait en étroite collaboration avec les conseils régionaux et les organisations professionnelles agricoles”.

Source : CCOM/MEFP

Suivez-nous sur Facebook sur