Mali : un million de tonnes de coton et 11 millions de tonnes de céréales à atteindre !

Pour la campagne agricole 2019-2020, les prévisions du gouvernement sont estimées à 11 millions de tonnes céréales contre 10 millions de tonnes pour la campagne précédente. De même, en matière de production cotonnière, la projection est de 1 million de tonne d’ici 2021. C’est ce qui ressort de la 9ème session du Comité Exécutif National de l’Agriculture (CENA), tenue le 17 mai 2018 à la Primature sous la présidence du Premier ministre, Dr Boubou Cissé.

Selon les conclusions du CENA, au cours de la campagne écoulée, 10 452 980 de tonnes, toutes céréales confondues, ont été produites sur l’ensemble du territoire national, soit une hausse de 12% par rapport à la campagne agricole 2017-2018 (9 295 874 tonnes).

A l’occasion de cette 9ème session du CENA, consacrée à l’examen des questions majeures du développement agricole du Mali, le Premier ministre a rappelé que notre pays a enregistré une croissance économique satisfaisante tirée essentiellement par le secteur agricole, avec une production céréalière record de 10 159 539 tonnes. «Nous venons de relever un défi majeur à savoir, celui des 10 millions de tonnes de céréales prévues par l’Initiative riz en 2008. En plus de ce résultat satisfaisant, les réalisations ont porté sur : 656 548 tonnes de coton graine ; 67 579 tonnes de viande rouge ; 6 746,38 tonnes de lait ; 15 174 vaches et 175 chèvres inséminées, soit 42 210 076 têtes d’animaux vaccinés », a-t-il ajouté.

Pour Boubou CISSE, ces résultats encourageants ont été obtenus grâce à la synergie d’actions de tous les acteurs concernés à savoir les producteurs, les services techniques d’encadrement, les partenaires techniques et financiers et l’Etat.

A l’issue des travaux, le ministre de l’Agriculture, Moulaye Ahmed Boubacar, a déclaré  que des projections ont été faites pour trois ans (2019, 2020,2021) sous forme de budget/programme. Pour le ministre, ces projections ne sont pas au-delà des capacités de nos producteurs et du gouvernement qui les accompagne. Il s’agit, pour la campagne prochaine (2019-2020), d’atteindre 11 millions de tonnes de céréales contre 10 millions de tonnes pour la campagne précédente. De même, en matière de production cotonnière, la projection est estimée à 1 million de tonnes d’ici 2021.

Abdoulaye OUATTARA

Afrikinfos

Suivez-nous sur Facebook sur