MALI CREANCES-SA/BMS SA : Transaction frauduleuse

Un ancien DGA de Mali Créances-SA et des cadres de la Banque malienne de solidarité (BMS-SA) auraient créé un compte fictif au sein de l’institution bancaire pour se partager le pactole.

Depuis quelques semaines l’information est sur toutes les lèvres et ceux qui avaient distillé cette information voulaient ternir l’image du très respecté Amadou dit Diadié Sankaré. C’est mal comprendre ce natif du cercle de Niafunké, un homme affable, qui ne traine pas de casseroles, il mène des affaires propres. Ceux qui ont fait le forfait ne sont autres que son collaborateur et des cadres de l’institution financière.

Des hommes sans foi ni loi qui font des forfaits et se la coulent douce comme si rien n’était. A travers un compte parallèle créé avec une imitation de la signature du très respecté Amadou dit Diadié Sankaré PDG de SAER, Boubacar Traoré, ancien DGA de Mali Créances-SA, et les banquiers auraient dissimulé des centaines de millions de nos francs au compte de Mali Créances-SA pour se faire une honteuse fortune. Surpris de constater un compte fictif au nom de son entreprise, Amadou dit Diadié Sankaré a pu très rapidement situer les responsabilités.

Les malfrats

Boubacar Traoré, ancien DGA de l’entreprise et occupant des fonctions stratégiques à SAER serait le cerveau de cette entreprise destructrice avec la complicité de certains cadres de la BMS-SA.

La découverte de ce faux et usage de faux par le PDG Sankaré a fait l’effet d’une bombe tant dans ses structures qu’à la BMS-SA. Selon les informations à notre disposition, nombreux seraient les travailleurs de SAER qui se livraient à cette pratique honteuse de l’imitation de signature du PDG pour sortir de l’argent dans ses comptes.

A cause de cette pratique nombreux sont ceux qui ont perdu leur travail. Ce que l’on ne comprend pas avec cette banque c’est que pendant plusieurs années Amadou Diadié Sankaré n’arrive à avoir son relevé bancaire alors qu’en deux minutes on peut l’obtenir. N’est-ce là une complicité pour flouer les clients afin d’exploiter des comptes fictifs ? Dans tous les cas, aujourd’hui l’on parle de plusieurs victimes des agents de cette institution bancaire.

Selon nos informations, une procédure judiciaire est en cours pour mettre un terme à cette mafia.

C’est déplorable pour les cadres de cette banque qui, par leur travail professionnel étaient parvenus par faire rayonner l’institution à travers le Mali et l’Afrique. L’actuel DG de la banque, homme dit de poigne, devrait enfiler sa tenue de combattant pour extirper de ses rangs tous les cadres véreux qui sucent le sang des clients fidèles de la BMS-SA.

Ibra

Source: Notre Printemps

Suivez-nous sur Facebook sur