Lutte contre l’insécurité alimentaire au Mali : Les agents de l’OPAM à l’école de la conservation des céréales

Former les responsables, les magasiniers et les agents phytosanitaires sur la bonne pratique de l’entreposage et du traitement des céréales ; renforcer les capacités des gestionnaires de stocks, de pesée des céréales afin d’assurer la sécurité alimentaire et nutritionnelle des maliens sont, entre autres, les objectifs d’un atelier de formation à l’intention des agents de l’Office des produits alimentaires du Mali (OPAM). Un atelier qui a ouvert ses portes le lundi 04 juin 2018 et s’achèvera le vendredi 08 juin 2018 à la Direction générale de l’OPAM.

Placé sous la présidence du ministre commissaire à la Sécurité alimentaire et en présence de plusieurs acteurs incontournables du secteur, cet atelier dont l’objectif est de doter les agents de l’OPAM d’armes nécessaires pour la bonne pratique de l’entreposage et du traitement des céréales vient à point nommé, a indiqué le Directeur général adjoint de l’Office des produits alimentaires du Mali, Abdoulaye Traoré.

Selon lui, dans le cadre de la politique céréalière du gouvernement du Mali, le rôle de l’OPAM, a été profondément modifié et sa mission fondamentale de service public concerne entre autres la gestion du stock national de sécurité, la gestion du stock d’intervention de l’Etat, l’actualisation et la mise en œuvre du plan d’urgence en cas de crise alimentaire majeure, la gestion des infrastructures de stockage etc.

Il a expliqué les énormes défis alimentaires auxquels notre pays fait face tout en signalant que sa structure jouera pleinement son rôle pour les relever. Mr. Traoré a convié les participants à plus d’abnégation et de sacrifice pour s’imprégner des meilleures techniques de conservation des céréales gage de sécurité alimentaire.

Le représentant du ministre commissaire à la sécurité alimentaire, Ousmane Traoré, a dans son allocution, étalé les efforts consentis par le gouvernement du Mali pour assurer la sécurité alimentaire des Maliens. Depuis juin 2014, le Mali s’est lancé dans un processus de reforme structurelle de son dispositif national de sécurité alimentaire et institutionnelle avec l’appui des partenaires techniques et financiers a-t-il souligné avant d’annoncer que cette reforme vise à renforcer la performance et l’efficacité du dispositif national dans la prévention et la gestion des crises alimentaires à travers, d’une part, le renforcement de la concertation entre l’Etat et ses principaux partenaires et, d’autre part, l’élaboration de la politique nationale de sécurité alimentaire et nutritionnelle.

Quant a Olivier Lefay, le représentant de la délégation de l’Union Européenne, il a rassuré les Maliens de l’accompagnement de l’UE dans le but de la lutte contre l’insécurité alimentaire.

Moussa Samba Diallo

Source: Le Républicain

Suivez-nous sur Facebook sur