Les locaux de l’hôtel des finances ont servi de cadre, le mardi 2 octobre 2018, dans l’après-midi, au bouclage du financement partiel du projet d’interconnexion électrique reliant le Mali à la Guinée.

La cérémonie de signature de cet Accord entre le Mali et la Banque Mondiale était placée sous la présidence du Ministre de l’Economie et des Finances, Dr Boubou Cissé, et la Directrice des Opérations de la Banque Mondiale, Mme Soukeyna Kane, en présence du Ministre de l’Energie et de l’Eau, Sambou Wagué et de plusieurs d’autres personnalités.

«L’accord de financement de 9 millions de dollars américains que nous

venons de signer permettra de boucler le financement du coût du Projet d’interconnexion des réseaux d’électricité du Mali et de la Guinée. Le présent accord porte à 8 le nombre de financements accordés par la Banque Mondiale au Gouvernement du Mali pour un montant total record de 324 millions de dollars, depuis le début de l’année 2018 », a déclaré Mme Soukeyna Kane.

Ce projet dont le coût global s’élève à 47 milliards de nos francs consiste en la construction d’une ligne de transport d’électricité à double ternes entre la ville de N’Zérékoré (en Guinée) et celle de Sanankoroba (Bamako) au Mali, en passant par les localités de Beyla, Kérouané, Kankan, Fomi et Siguiri en Guinée.

Quant au Ministre Cissé, il souligne que : «La signature de ce présent accord symbolise une volonté de l’ensemble des partenaires techniques et financiers à respecter les engagements vis-à-vis du peuple malien par la traduction concrète des intentions de financement annoncées lors des différentes réunions autour de cet important projet».

D’une longueur de 714 Km, la ligne à construire sera composée des postes de transformation associés dont 127 Km au Mali à partir de Sanankoroba, frontière Mali-Guinée.

Par ailleurs, elle permettra l’interconnexion des pays de la zone A (Bénin, Burkina, Côte-d’Ivoire, Ghana, Nigeria, Niger et Togo) avec ceux de la zone B (Gambie, Guinée, Guinée Bissau, Mali, Liberia, Sénégal et Sierra Léone) du Système d’Echanges d’Energie Electrique Ouest Africain (EEEOA).

Il faut souligner que ce projet contribuera au développement socio-économique du Mali et de la Guinée à travers un accès plus accru des populations à l’électricité de qualité et à moindre coût.

La fin des travaux est programmée pour une période de 4 ans durant (2018 -2021).

Mahamadou Sarré, Stagiaire

Source: L’Observatoire

Suivez-nous sur Facebook sur