Le président IBK lors de l’ouverture du salon international de l’agriculture (Siagri 2018) : “La tenue de ce Salon est réjouissante et démontre de la montée en puissance de façon progressive de notre secteur agricole”

Lancée le samedi 5 mai 2018 par le président de la République, Ibrahim Boubacar Kéita, la 7e édition du Salon international de l’agriculture (Siagri) fermera ses portes ce dimanche. A quelques jours de la clôture, on peut dire sans risque de se tromper que cette présente édition a tenu toutes ses promesses du point de vue organisationnel et surtout en termes d’affluence. D’où le satisfecit des organisateurs, des partenaires et des exposants.

Comme lors des précédentes éditions, c’est le président de la République, Ibrahim Boubacar Kéita qui a donné le coup d’envoi de la 7e édition du Salon international de l’agriculture (Siagri). L’événement s’est déroulé au Parc des expositions de Bamako en présence de plusieurs personnalités dont le Premier ministre, Soumeylou Boubèye Maïga accompagné pour la circonstance de plusieurs du gouvernement, notamment Dr. Nango Dembélé, ministre en charge de l’Agriculture. On notait aussi la présence des présidents des institutions, du président de l’Assemblée permanente des chambres d’agriculture du Mali (Apcam), Bakary Togola, ainsi que les membres des organisations professionnelles agricoles.

Le thème de cette 7e édition est : “Promouvoir les PME/PMI agricoles pour la transformation industrielle de notre agriculture”“Ce thème veut marquer la nouvelle vision des acteurs du développement agricole. A travers ce thème, nous avons voulu mettre l’accent sur la nécessité de renforcer la synergie entre le développement de l’agriculture et le développement industriel, par la création de PME/PMI agricoles. Ce qui permettra de créer plus de valeur ajoutée à travers la transformation de produits et de favoriser la création d’emplois durables”, a déclaré le ministre de l’Agriculture.

Le Siagri est un espace convivial qui réunit tous les décideurs et acteurs du secteur agricole venant de différentes régions. C’est aussi un espace d’échange, d’opportunités, de création de partenariat, qui donne l’occasion à tous les acteurs de la chaine alimentaire de valoriser leur savoir-faire. Voilà pourquoi, le ministre de l’Agriculture, Dr. Nango Dembélé, était, visiblement très heureux de la tenue de ce grand rendez-vous du secteur agricole.

“Notre attachement au Siagri vient aussi du fait qu’il sert d’outil performant de communication, d’espace de convergence du donner et du recevoir, d’échanges entre les acteurs du secteur, d’opportunités d’affaires autour de nos produits et technologies agricoles. Toutes ces dispositions vont en droite ligne de notre politique de développement agricole qui est de favoriser la création de richesses dans le secteur. Je demeure rassuré et convaincu que le Siagri est un événement de portée nationale, voire internationale pour la visibilité des efforts fournis par nos braves producteurs et productrices pour le développement de l’agriculture malienne”, poursuivra-t-il.

L’occasion était bonne pour lui pour faire un clin d’œil sur la vision du président de la République dans le cadre de l’Agriculture. Il s’agit de faire de l’agriculture malienne le moteur du développement économique. “Monsieur le président de la République, vous avez engagé des actions de restructuration pour changer le visage de notre agriculture malienne en témoigne la création de l’Agence d’aménagement des terres et de fourniture de l’eau d’irrigation pour l’augmentation de la disponibilité des terres aménagées en maitrise totale de l’eau. Il s’agit aussi de la création de l’Office du Moyen-Bani pour la mise en valeur du potentiel hydro-agricole de la zone du Moyen-Bani et la création d’un Office de développement de la pêche et de l’aquaculture dans le Delta intérieur du Niger pour la promotion et le développement des ressources halieutiques et aquacoles. Sans oublier l’élaboration d’une loi sur le foncier rural pour sécuriser les exploitations agricoles familiales et attirer les investisseurs maliens et étrangers”, dira-t-il.

Pour une agriculture moderne, compétitive, productive et ouverte sur le marché, soulignera le ministre Nango Dembélé, le président IBK a engagé d’autres actions concrètes notamment l’allocation de 15 % du budget de l’Etat pour soutenir le financement du secteur agricole, le démarrage de l’aménagement de 100 000 hectares de terres afin de soustraire l’agriculture des aléas du climat par la maitrise totale de l’eau.

“Le démarrage d’un programme pilote de mécanisme agricole dont la première opération a porté sur 1000 tracteurs, la deuxième ayant été élargie aux motoculteurs, haches pailles, batteuses, équipements de pêche et autres types d’équipements en vue de mieux répondre aux besoins des producteurs. Le maintien de la subvention des intrants agricoles et son élargissement au sous-secteur de l’élevage et de la pêche pour la première fois au Mali et l’appui aux éleveurs par la mise à disposition de 155 000 dises de semences animales pour la production de lait et de viande de qualité. Sans oublier l’appui aux pêcheurs et aux jeunes pour la mise à disposition de cages-flottantes pour la promotion de la pisciculture”, a déclaré Dr. Nango Dembélé.

Une production de 10 081 083 tonnes de céréales et 750 000 tonnes de coton attendue pour

 la campagne 2018-2019

Aux dires du ministre de l’Agriculture, la mise en œuvre de ces mesures institutionnelles et les investissements mobilisés ont permis d’améliorer les productions céréalières avec un taux moyen de croit de 36 % et 53,49 % pour le coton. “Tous ces résultats sont à votre actif Monsieur le président de la République et nous nous fixons comme objectif pour la campagne 2018-2019, la production de 10 081 083 tonnes de céréales et de 750 000 tonnes de coton. Prions le Bon Dieu afin qu’il nous gratifie d’une bonne saison de pluies”, a-t-il précisé avec beaucoup de fierté.

S’agissant du Siagri, le ministre Nango Dembélé a estimé que “ce Salon constitue une opportunité d’exposer aux yeux de la population du Mali et du monde entier, toute la grandeur du secteur agricole malien marquée par la diversité et la qualité des produits, l’étendue des prouesses technologiques et techniques à travers la grande masse de variétés végétales et de races animales, créées par nos structures de recherche, la conception et la création de matériels et d’équipements agricoles adaptés aux spécificités de nos différentes zones agro-écologiques et le savoir-faire des transformatrices de produits agricoles, respectant les normes d’hygiène et de qualité”.

Le président de l’Apcam, Bakary Togola a profité de cette tribune pour remercier le président de la République pour tout ce qu’il a fait pour le secteur agricole.

Se prononçant sur la présidentielle de juillet 2018, Bakary Togola s’est dit prêt pour la réélection d’IBK. “Monsieur le président, vous pouvez dormir tranquille. Vous allez être réélu dès le 1er tour”, assurera-t-il dira.

Le président IBK a remercié le président de l’Apcam et toute son équipe pour la réussite de cette 7e édition du Siagri. Après avoir coupé le ruban symbolique, IBK accompagné de plusieurs personnalités a visité plusieurs stands. Le chef de l’Etat était impressionné par la qualité et les services des exposants.

“La tenue de ce Salon est réjouissante et démontre, si besoin est, de la montée en puissance de façon progressive de notre secteur agricole. Je ne pourrai pas imaginer une seconde qu’au Mali, il me serait donné de voir une production laitière quotidienne de 25 litres par vache. Ce n’est pas possible, c’est un rêve”, dira IBK. Avant de déclarer : “Aujourd’hui, nous avons eu droit à une visite qui nous a émerveillés. Des réussites en insémination artificielle époustouflantes. C’est au passage, l’occasion pour moi de remercier chaleureusement, un grand ami du Mali, en l’occurrence Sa Majesté le roi Mohammed VI du Maroc, qui a cru en l’avenir de ce pays. Il est venu à mon investiture avec dans son escarcelle 135 000 doses de semences animales. Quand on voit aujourd’hui ce qu’on a pu réaliser avec ce geste, je dis chapeau”.

C’est en principe ce dimanche que les activités du Siagri prendront fin. D’ici là, le programme de ce samedi est riche en couleurs à commencer par la journée des enfants des écoles de base. Ils bénéficieront d’une rencontre avec le président de l’Apcam, Bakary Togola suivie d’une visite guidée des stands.

Il est également prévu la Nuit de l’agriculture. Au cours de cette soirée, les organisateurs feront le bilan de la 7e édition du Salon. La remise d’attestations et de cadeaux, la prestation d’artistes et défilé de mode seront les temps forts de cette Nuit.

Pour boucler la boucle, des séances de dégustation des produits et mets du Mali sont prévues ce dimanche avant de donner rendez-vous pour l’édition 2020 du Salon international de l’agriculture.      A.B. HAÏDARA

Des innovations majeures

L’édition 2018 du Salon international de l’agriculture (Siagri) a connu un franc succès compte tenu des innovations apportées par les organisateurs. Plusieurs activités ont été initiées notamment le Symposium ou Ecole du Siagri. Sans oublier l’animation musicale chaque nuit avec des artistes nationaux.

S’agissant du Symposium, plusieurs thèmes ont été débattus sous la forme de panels. Il s’agit, entre autres, de la transformation industrielle de notre agriculture : enjeux et stratégies, quelles politiques pour favoriser la création des PME/PMI agricoles ? Quelles sont les facilités d’accès des produits agricoles aux marchés nationaux, régionaux et internationaux ? Et quelles solutions pour redorer l’image qu’ont les jeunes de l’agriculture ?

Sans oublier les défis liés à l’utilisation des technologies de l’information et de la communication sur la productivité et la valorisation des productions agricoles.  L’Ecole du Siagri est un cadre d’échange et de formation. Il s’agit de renforcer les capacités des acteurs du secteur agricole sur la fertilisation des sols, le mécanisme agricole, la production du lait, la pisciculture, l’aviculture, le maraichage hors-sols. L’édition 2018 a été marquée par la mise en place d’un village environnemental.

En tout cas, le Siagri est devenu aujourd’hui la plus grande manifestation agricole et demeure le rendez-vous incontournable pour les acteurs des sous-secteurs de l’agriculture, de la pêche et de l’élevage. Et cet événement s’améliore d’année en année.   

A.B.H

Source: Aujourd’hui-Mali

Suivez-nous sur Facebook sur