Le Mali enregistre un taux de croissance de 5% en dépit de la crise

C’est le chef de mission du Fonds Monétaire International (FMI), Boriana Yontcheva, qui l’annonce à l’issue de son séjour d’une dizaine de jours au Mali : en dépit de la crise sécuritaire difficile et des attaques terroristes récurrentes, l’activité économique est restée résiliente. Avec, à la clé, un taux de croissance de 5% en 2019.


L’équipe du FMI, qui a séjourné au Mali du 19 au 29 novembre derniers, était au Mali dans le cadre des discussions liées à la première revue du programme économique et financier, au titre d’une facilité élargie de crédit (FEC), convenue entre le FMI et les autorités maliennes.
Selon le FMI, c’est grâce à une reprise dans le recouvrement des impôts que le déficit budgétaire devrait rester en dessous de 3% ; alors que l’inflation est restée maîtrisée.
« Les bonnes récoltes consécutives à la pluviométrie abondante ont entrainé une baisse du niveau général des prix en 2019 », se félicite Boriana Yontcheva. Avant d’exhorter les autorités maliennes à « poursuivre les efforts de mobilisation des recettes intérieures, afin de créer l’espace budgétaire nécessaire pour les dépenses sociales, de développement et de sécurité, en plus de la modernisation des administrations fiscales et douanières ».
Oumar Babi 

Source: Le Canard Déchainé

Suivez-nous sur Facebook sur