La JCI « Bamako Elite »: A la découverte du Conseil malien des chargeurs

Cette jeune association est allée non seulement connaitre à fond le CMC, mais aussi et surtout pour s’inspirer des expériences entrepreneuriales de l’homme qui preside à ses destinées, à savoir Ousmane BabalyeDoaou

Le président de la Jeune Chambre Internationale « Bamako Elite », accompagné d’une forte délégation essentiellement composée de ses membres s’était rendu le jeudi 26 juillet, au siège du Conseil malien des chargeurs (CMC) pour, non sulement, connaitre à fond le Conseil malien des chargeurs dans ses missions, ses ambitions et dans sa vision, mais aussi et surtout pour aller à l’écoute et s’inspirer des expériences entrepreneuriales de l’homme qui preside aux destinées du CMC, à savoir Ousmane BabalyeDoaou.

La rencontre était présidée par le president du CMC, en présence de son secrétaire général, MalicKKassé .

Ousmane BabalayeDaou, faut-il le rappeler, est un homme exceptionnel et plein d’expériences dans l’entreprenariat. Il est actionnaire dans plusieurs structures bancaires, notamment au niveau de la BMS, de la BIM, de la BOA et évolue dans d’autres domaines comme l’Autorité routière, le COFINA, l’American Out, Oxy-gaz, la Société de ciment du Mali, Orange Mali pour ne citer que celles- ci.

Le Conseil malien des chargeurs est un établissement public à caractère professionnel, doté de la personnalité morale et de l’autonomie de gestion créé par Ordonnance en 1999 et placé sous la tutelle du ministère des Transports a souligné le secrétaire général dans la presentation de sa structure.

Sa mission principale, c’est la représentation et l’organisation des chargeurs. En termes d’instruments, d’administration de gestion, la structure présente une Assemblée consulaire composée de 133 membres titulaires et 133 membres suppléants. Il a un bureau national composé de 7 membres placés sous la conduite de Ousmane BabalayeDaou.

Au niveau des régions, il existe des démembrements appelés Délégations du régionales du Conseil malien des chargeurs ». Ces Délégations régionales sont constituées à l’image du bureau national. Au niveau de chaque délégation régionale, il y a le bureau régional national composé  également de 7 membres. Il existe aussi différents services administrés par le secretariat général. Notamment le service promotion et assistance des chargeurs, le service planification. S’y ajoutent, le service administratif et financier, informatique et documentation et le service de formation, a expliqué l’administrateur du Conseil malien des Chargeurs.

Selon son président Daou,  le CMC regroupe tous les commerçants importateurs et exportateurs. Il se fixe essentiellement comme missions  de faciliter le transit de la marchandise depuis le port d’embarquement jusqu’à la destination finale.

Le CMC est responsable de tout ce qui peut advenir à ces marchandises. Il négocie les conditions de transport aux ports de Dakar, Abidjan pour accélérer le transit. Il négocie le meilleur taux de tarif pour le transport de la marchandise. Il est chargé en plus de négocier le transport terrestre, maritime et fluvial pour la rapidité du transit

En répondant aux questions des ses jeunes visteurs, le président du Conseil malien des chargeurs dira que le hasard n’existe pas dans le monde des affaires et que le secret de la réussite réside dans le vouloir. Il s’agit tout simplement, selon lui, d’être objectif et persévérant dans le travail. Ce sont, entre autres sages conseils que BabalayeDaou a prodigués aux jeunes.

Adama Bamba

Source: Le 22 Septembre

 

Suivez-nous sur Facebook sur