La convention de partenariat stratégique a été signée entre la BDM-SA et la BAD Une ligne de crédit de 20 milliards de FCFA pour le financement des différents secteurs de l’économie malienne

30 millions d’euros, soit une vingtaine de milliards de FCFA, tel est le montant de la ligne de crédit que la Banque Africaine de Développement (BAD) a accordé à la Banque de Développement du Mali (BDM-SA). Il est destiné au financement des entreprises, y compris des PME, évoluant dans le secteur agricole, aux emmes entrepreneures, à la construction de logements sociaux, entre autres. La convention a été signée, le vendredi 16 août, à la Primature, par le Directeur Général de la BDM-SA, Bréhima Amadou Haïdara et la Responsable-Pays Mali de la BAD, Mme Haly Louise Djoussou-Lorng. C’était à la faveur d’une cérémonie présidée par le Premier ministre, ministre de l’Economie et des finances, Dr. Boubou Cissé, en présence du PDG de la CMDT, du DG de la Dette Publique ainsi que des cadres des deux Banques signataires. 

 

Cette convention, première du genre entre les deux institutions, participe des efforts du Groupe BDM-SA pour apporter des solutions de financement adéquat à l’économie malienne et, en particulier, au secteur privé. En effet, depuis son arrivée à la tête du Groupe BDM-SA, Bréhima Amadou Haïdara s’est fixé comme mission principale la recherche des financements partout où ils se trouvent pour soutenir l’économie malienne.

Cette ligne de crédit constitue sans nul doute un apport appréciable en ressources de long terme, rares mais pourtant nécessaires au financement des investissements des acteurs économiques.

Ainsi, ces 20 milliards de FCFA, octroyés pour une maturité de 8 ans (dont 2 ans de différé), contribueront à réaliser les engagements de performance de la BDM-SA pour le renforcement du développement durable et de la croissance économique par le levier du secteur bancaire.  Il permettra de soutenir les efforts de la banque en faveur de l’épanouissement du secteur privé, en particulier l’agriculture, l’industrie, l’énergie et le social et, singulièrement, les femmes.

Consolider les acquis de la BDM-SA en matière de financement

Grâce à des investissements productifs ciblés et un millier d’emplois provenant des projets  éligibles, ce financement contribuera ainsi à renforcer la croissance économique de notre pays et à résorber le chômage des jeunes.

Aux dires du Directeur général de la BDM-SA, ce soutien financier sera un atout pour consolider les acquis en matière de financement de l’économie. Il  permettra  également à l’institution  de poursuivre la mise en œuvre de son programme à moyen terme 2018-2020  au niveau de ses principaux axes,  à savoir,  le financement des grandes entreprises, le soutien au financement de la campagne cotonnière, l’internationalisation de la Banque et des services en direction des Maliens résidant à l’étranger, le développement du financement des PME/PMI et des  particuliers, la modernisation de la Banque, l’amélioration de la qualité des services à la clientèle et la Consolidation de la structure financière de la Banque

» Cette convention scelle un partenariat stratégique entre la BDM-SA et la BAD. Il faut rappeler que la BAD est un partenaire de référence dans le financement du développement du continent africain. La BDM-SA s’inspirera de cette expérience  et de l’appui  de cette institution pour développer ses activités au plan national et international « , a ajouté M. Haïdara.

Il a rappelé, à cette occasion, que la BDM-SA est le premier groupe bancaire malien grâce à l’implantation de quatre  filiales à l’international (la BDU-Côte d’Ivoire, la BDU-Burkina Faso, la BDU-Bissau, la BDM-France),  » la BDM-SA consolidera ses assises internes par la disponibilité de liquidités adéquates injectées dans la maison mère pour donner un coup d’accélérateur à ses activités et poursuivre son expansion. Nous voudrions  exprimer la disponibilité entière de la BDM-SA à soutenir le financement bancaire de l’économie nationale. Elle est également déterminée à poursuivre son expansion dans la sous-région, voire au-delà« , a-t-il conclu.

Auparavant, il avait remercié le Premier ministre, ministre de l’Economie et des Finances, Dr. Boubou Cissé pour sa disponibilité à présider cette cérémonie et l’équipe de la BAD pour la diligence accordée au traitement du dossier.

Le Premier ministre félicite la BDM-SA pour son appui au secteur privé

Le Chef du gouvernement, après avoir présidé la cérémonie de signature, s’est réjoui de cette convention qui augmente le volume des ressources mises à la disposition de notre pays par l’institution financière africaine. Il a adressé la reconnaissance et la gratitude du peuple malien à la BAD en formulant les vœux que cette convention ouvre la voie à plusieurs d’autres.

Dr. Boubou Cissé d’ajouter que, lors de la récente rentrée économique du CNPM, le Président de la République a salué le dynamisme du secteur privé malien qui joue un rôle de moteur de croissance économique. Certes, ce secteur privé bénéficie du soutien des plus hautes autorités du pays, dont le Chef de l’Etat, mais aussi du secteur bancaire, dont la BDM-SA qui a reçu les félicitations et les encouragements du Premier ministre.

 Youssouf CAMARA

Source: l’Indépendant

Suivez-nous sur Facebook sur