Koulikoro : DISSÉMINATION DES RAPPORTS ITIE 2014-2015

Une mission du comité de pilotage de l’Initiative pour la transparence dans les industries extractives au Mali (ITIE) conduite par Abdoul Wahab Diakité de la société civile et comprenant Kankoun Sissoko de l’administration et Oumar Sangaré du Secrétariat Permanent, a procédé la semaine dernière à la dissémination des rapports 2014 et 2015 de l’ITIE.

Cet exercice constitue la neuvième édition de la production et de la diffusion des rapports ITIE. L’événement s’est déroulé dans la salle de conférence du gouvernorat de Koulikoro sous la présidence du directeur de cabinet du gouverneur Ounégué Diarra en présence du conseiller aux affaires économiques et financières du gouverneur, Bénégo Ouologuem, des élus, des représentants des services régionaux et locaux, des associations démocratiques et ONG et des notabilités.
« La norme ITIE exige pour tout pays mettant l’ITIE en œuvre la publication de rapports ITIE incluant la divulgation complète des revenus de l’Etat issus des industries extractives, ainsi que la divulgation de tous les paiements significatifs versés au gouvernement par les entreprises pétrolières gazières et minières. C’est cet exercice qui nous réunit ce matin à Koulikoro, une zone de production minière  », a introduit Ouénégué Diarra qui présidait la cérémonie d’ouverture.
La journée est consacrée à des débats autour des informations et conclusions et conclusions phares de ces rapports. L’exercice vise aussi à examiner, échanger et discuter autour de ce qu’ont été les axes forts de l’industrie extractive en 2014 et 2015 a-t – il conclu. L’objectif de ce rapport est de renforcer la compréhension du niveau de contribution du secteur extractif au développement économique et social du Mali et d’améliorer la transparence et la bonne gouvernance dans le secteur pour être conforme à l’exigence n0 4.8 de la Norme ITIE4 qui stipule la publication régulière et ponctuelle des rapports ITIE a précisé Abdoul Wahab Diakité qui conduit la mission du comité de pilotage.
Les rapports ITIE/Mali des années 2014 et 2015 indiquent que le secteur extractif a contribué à plus de 6% du PIB du pays, à 12% aux recettes fiscales et à 61% aux exportations. Avec comme périmètre de réconciliation 9 entités publiques pour 28 entreprises minières, les versements reçus par le gouvernement du Mali au titre de la réconciliation en 2014 s’élèvent 200.305.000.000 Fcfa contre 179.428.000.000 Fcfa pour les déclarations de paiements des entreprises minières.
Les rapports y révèlent aussi un écart de réconciliation de plus de 20. 000.000.000 Fcfa. Ces mêmes rapports indiquent que le gouvernement a déclaré avoir reçu 187.050.000.000 Fcfa contre une déclaration des sociétés minières pour un montant de 200.315.000.000 Fcfa, soit un écart de 13.265.000.000 Fcfa. Les débats ont surtout porté sur la contribution de l’ITIE aux collectivités et à la croissance économique du Mali.
En tant que zone de production minière certains ont tenu à savoir les raisons de la non existence d’une direction régionale des mines à Koulikoro pendant que d’autres ont demandé comment sont traduits les liens entre ITIE et les extracteurs de sable et de gravier. A la fin de la séance le conseiller aux affaires économiques et financières du gouverneur a remercié les participants pour leur participation de qualité et a assuré le comité de pilotage de l’accompagnement de la région dans leurs efforts de dissémination des rapports ITIE.
Amadou Maïga
Amap-Koulikoro

 

Source: Essor

Suivez-nous sur Facebook sur