INSÉCURITÉ Alimentaire au Mali : La CEDEAO offre 2.856 tonnes de céréales

La cérémonie officielle de remise de don a eu lieu le mardi 30 juillet 2019 dans l’enceinte de l’OPAM, placée sous la présidence du ministre de l’Intégration Africaine, Me Baber Gano, en présence du commissaire de la CEDEAO chargé de l’agriculture, de l’environnement et des ressources en eau, notre compatriote Sekou Sangaré, du ministre commissaire à la Sécurité alimentaire, Kassim Dénon mais également du Directeur général de l’Office des Produits Agricole du Mali(OPAM),M. Youssouf Maiga.

Dans son allocution, le commissaire de la CEDEAO chargé de l’Agriculture, de l’environnement et des ressources en eau, Sekou Sangaré a souligné que cette donation de la CEDEAO à travers la réserve régionale de la sécurité alimentaire intervient suite à la demande du gouvernement malien pour faire face à l’insécurité alimentaire. Il a estimé que le don est composé de 202 tonnes de maïs et 2.654 tonnes de riz blanc, tous stockées dans les entrepôts de l’OPAM à Bamako et Koutiala et qui s’ajouteront à 21.437 tonnes de céréales locales achetées aux producteurs mobilisés en un an dans la région pour une enveloppe financière de plus de 7 milliards de Fcfa. En perspective, le commissaire de la CEDEAO dira que l’organisation, avec l’appui des pays membres et partenaires techniques et financiers, poursuivra ses efforts en vue d’assurer la pérennité de la réserve. Qu’elle s’appuiera davantage sur le développement des stocks de proximité dans les collectivités territoriales, ceci, à travers les organisations professionnelles du monde rural et l’appui des organismes nationaux de stockage comme l’OPAM au Mali. Auparavant, il a rappelé que les chefs d’États de la CEDEAO avaient instruit à la CEDEAO lors du sommet d’Abuja, tenu en 2013, à poursuivre les contacts avec les gouvernements en vue d’accélérer les opérations de soutien et de solidarité aux populations vivant dans des situations alimentaires et nutritionnelles difficiles. Pour sa part, le ministre commissaire à la sécurité alimentaire, M. Kassim Dénon n’a pas caché sa joie et sa satisfaction de recevoir ce don qui vient à point nommé selon lui. C’est pourquoi il a remercié au nom des plus hautes autorités de la CEDEAO pour ce geste salutaire. Il est à noter que ces 2.856 tonnes s’ajouteront au plan de réponse national pour couvrir entièrement les besoins de la population durant la période de soudure mais aussi à ceux des zones affectées par l’insécurité alimentaire, estimées à 16.500 tonnes de besoin pour 500.000 personnes. Pour conclure, Kassim Dénon a indiqué que 8000 tonnes ont été déjà mobilisées pour le centre, notamment les régions de Ségou et Mopti. Qu’à la date d’aujourd’hui, 12.000 tonnes sont disponibles et que les achats continuent. Dans son discours, le ministre de l’intégration africaine, Me Baber Gano a présenté la situation sécuritaire globale du Mali qui dépend en partie de l’insécurité alimentaire au centre et au nord du pays. C’est pourquoi il a déclaré que le don vient à point nommé et a rassuré le commissaire de la CEDEAO qu’il sera judicieusement acheminé aux populations, notamment du centre et du nord.

Mamadou Nimaga

Source: L’Enqueteur

Suivez-nous sur Facebook sur