Entretien routier 2017 : 7295,61 km pour un coût total de 19,2 milliards de F CFA

Le premier coup de pelle donné dimanche à Yorosso de l’entretien routier 2017 par le ministre de l’Equipement et du Désenclavement va  porter sur 4 951,41 km de routes bitumées, 958,20 km de routes latéritiques et 1386 km de pistes rurales, soit un total de 7295,61 km. Le coût de réalisation est estimé à environ 19, 2 milliards de  F CFA.

traore seynabou diop ministre equipement lancement chantier route voie bitumage travaux construction

Les principaux axes routiers retenus pour cette campagne d’entretien routier 2017 sont : RN1 : Diéma-Sandaré-Kayes-Diboli ;  RN 3 : Bamako-Kati-Kolokani-Didiéni et Nioro-Gogui ; RN6 : Ségou- Bla-Sévaré ; RN 7 : Sikasso-Zégoua ; RN11 : Sikasso-Koutiala ; RN 12 : Bla-Koutiala-Koury-Frontière Burkina Faso ; RN13 : Koutiala-Kimparana-Sienso. S’y ajoutent les RN 14 : Koury-Kimparana; RN15 : Sévaré-Bandiagara ; RN 16 : Batoma-Gao ; RN28 : RN7-Sélingué ; RN 32 : Point A-Mioh-Macina ; RN 33 : Ségou-Point A-Niono ; RN 39 : Route de l’Espoir (Douentza-Bambara Maoudé- Tombouctou).

Ces travaux sont financés à partir des ressources additionnelles du Fonds d’entretien routier (Fer) de l’Autorité routière sur la base du programme de la direction nationale des routes. Les causes principales de dégradation sont liées à l’action conjuguée des véhicules (surcharge) et du climat.

La mise en œuvre du programme d’entretien routier de l’exercice 2017 se caractérise, entre autres, par  la prise en compte des axes prioritaires sur lesquels sont installés les postes de péage et pesage,  l’introduction de marchés pluriannuels d’entretien routier sur les corridors,  l’augmentation du budget alloué aux pistes rurales,  la prise en charge des travaux tendant à améliorer le niveau de service des routes de certaines zones de production vers les zones de forte consommation, etc.

Selon le ministre de l’Equipement et du Désenclavement,  Mme Traoré Seynabou Diop, l’entretien routier a pour but de relier les zones de production à celle de consommation,  de valoriser les potentialités agricoles, minières et touristiques,  d’assurer la mobilité des personnes et leurs biens et l’accessibilité des populations aux services sociaux de base, notamment les structures scolaires et de santé.

Aux termes de la cérémonie, le MED a donné le premier coup de pelle de cette campagne sur le tronçon Kimparana-Kifosso I-Yorosso, long de 70 km,  dont les travaux sont estimés  à 500 millions de F CFA.

O. D.

 

Source:  L’Indicateur du Renouveau

Suivez-nous sur Facebook sur