Elevage et pêche : L’Etat subventionne les intrants à hauteur de 30 %

3,8 milliards de F CFA, soit 30 % ! C’est la subvention accordée aux sous-secteurs de l’élevage et de la pêche par l’Etat malien au compte de la campagne 2016-2017.

ibrahim boubacar keita ibk president malien voyage campagne region segou foule jeunesse elevage poisson pisciculture carpe bozo

Le ministère de l’Elevage et de la Pêche a rencontré hier les professionnels des sous-secteurs de l’élevage et de la pêche sur les informations relatives à la subvention de leurs intrants au compte de l’année 2016.

Selon le secrétaire général du ministère du département de tutelle, Youssouf Sanogo, l’Etat, dans le but d’alléger la souffrance des producteurs, a accordé aux deux sous-secteurs une subvention de 30 % sur les intrants, les 70 % restant à la charge des producteurs. Cette subvention concerne l’aliment bétail, des produits pour l’aquaculture, les alevins et le transport des alevins, etc. M. Sanogo a précisé que son coût s’élève 3,8 milliards de F CFA. Le président de la séance a aussi fait part des prix repères des différents intrants à travers le pays.

Cette information n’a pas laissé indifférents les représentants des organisations professionnelles des secteurs.

“Depuis 23 ans, je n’ai pas rencontré un ministre aussi compétent comme le ministre Nango Dembélé qui a, depuis son arrivée dans ce département, transformé positivement les secteurs de l’élevage et de la pêche. Ce ministre est en train de faire bouger discrètement les lignes dans ce secteur qui étaient  dans les oubliettes. Il n’est pas dans mes habitudes de faire les éloges d’un ministre, mais j’avoue que Nango Dembélé et son collègue de l’Agriculture, Kassoum Denon, sont les meilleurs ministres de ce gouvernement”, a affirmé Mahamadou Hawa Gassama, représentant de l’Apcam.

En plus de la subvention, le ministère a présenté aux acteurs des sous-secteurs élevage et pêche, le manuel de procédures de gestion de la subvention des intrants.

“Le présent manuel précise l’organisation, les principes de gestion, les tâches et les procédures à appliquer dans le cadre de la gestion, des intrant agricole subventionnés par l’Etat”, a souligné le secrétaire général du ministère de l’Elevage et de la Pêche.

Ce document, a-t-il expliqué, remplace le Guide de gestion des subventions qui a montré ses limites.

Maliki Diallo

Source :l’indicateur du renouveau

Suivez-nous sur Facebook sur