Économie : La nouvelle usine de ciments et matériaux du Mali ouvre ses portes en octobre

L’ouverture de la nouvelle usine de Ciments et matériaux du Mali (CMM-SA) est prévue pour le mois d’octobre. L’annonce a été faite le mardi 17 septembre 2019 lors d’une cérémonie présidée par le ministre de l’Industrie et du Commerce, Mohamed Ag Erlaf.

 

Installée dans le cercle de Kati, région de Koulikoro, plus précisément à Diago, la nouvelle usine de Ciments et matériaux du Mali démarrera ses activités en octobre, selon  les dirigeants de cette entreprise le mardi 17 septembre dernier. « CMM-SA est une société malienne implantée, depuis 2004, à Bamako. Elle est spécialisée dans le négoce «de ciment de qualité», à travers la marque SOCOCIM, filiale du groupe internationale Vicat », précise l’Agence malienne de la publicité (AMAP).

Les travaux de cette usine ont commencé depuis fin 2017. À l’occasion du lancement de ces travaux, les dirigeants de cette usine ont eu à indiquer qu’il s’agit d’une usine exploitant « une carrière d’ajouts de calcaire dolomitique à Sonityeni ». Outre qu’il possède une capacité de production annuelle initiale de 500 000 tonnes, explique la même source qui précise que le but visé par les autorités maliennes reste la promotion et le développement du secteur industriel.

« Ce programme d’investissement, dont le montant est estimé à plus de 20 milliards de FCFA, va générer, dès le démarrage du centre de broyage, 150 emplois directs et plus de 1.500 emplois indirects », souligne le chef du département commerce de CMM, Mohamed Diallo.

De son côté, le directeur général de CMM-SA, El hadji Mamadou Seck, ira plus loin pour expliquer les ambitions de cette entreprise : « L’ambition de la CMM-SA est de renforcer l’autosuffisance du Mali en matériaux de construction, tout en ayant une exigence forte sur la qualité des produits et sur la satisfaction de la clientèle ».

Quant au ministre de l’Industrie et du Commerce, Mohamed Ag Erlaf, celui-ci précisera que « l’industrie extractive au Mali est un maillon important de la chaîne de valeur de notre politique nationale de développement industriel et qui ambitionne de mettre en place, et de manière durable, tous les matériaux nécessaires à l’édification d’un Mali moderne ».

À cette occasion, Hama Ould Sidi Mohamed Arbi, ministre de l’Habitat, de l’Urbanisme et du Logement social, rassurera les dirigeants de cette nouvelle usine de l’accompagnement du gouvernement malien.

Fousseni TOGOLA

Source : Le Pays

Suivez-nous sur Facebook sur