Développement agricole : L’apport de l’OAPI à l’Afrique

Depuis lundi, Bamako accueille un séminaire de formation sur le système de protection et de promotion des obtentions végétales. Présidé par le ministre de l’agriculture, Moulaye Ahmed Boubacar, ce séminaire a vu la présence du ministre de l’industrie et du Commerce, Mohamed Ag Erlaf et le représentant du directeur général de l’organisation Africaine de la propriété intellectuelle (OAPI).

 

Ce séminaire a pour objectif de renforcer et de promouvoir le système de protection des obtentions végétales afin de stimuler la productivité agricole, de contribuer à la sécurité alimentaire et au développement durable. De même qu’il vise l’exploitation de nouvelles variétés végétales plus adaptées et améliorées.

« Nous constatons un éveil grandissant du monde de la recherche et du monde paysan, sur l’importance et le rôle des variétés végétales améliorées comme intrants essentiels contribuant à l’amélioration de la productivité et à l’accroissement de la production agricole », a déclaré le ministre de l’agriculture.

Pour Moulaye Boubacar, une telle option ‘’conforte la justesse de la vision du Président de la République, Ibrahim Boubacar Kéïta,  qui, dans le but de promouvoir une agriculture durable, moderne et compétitive, a décidé d’allouer 15% des ressources du budget national au secteur du développement rural’’.

Selon lui, le secteur de la recherche occupe une place de choix dans ce portefeuille car, il est convaincu que c’est un levier important d’amélioration de la productivité.

Pour sa part, le Directeur Général de l’OAPI, Dosso Memassi affirme que le Projet PPOV entre dans le cadre de la mise en œuvre du plan stratégique 2018-2022 de l’OAPI. « Il contribue à concrétiser deux axes majeurs de ce plan à savoir : la promotion de l’utilisation stratégique de la propriété intellectuelle pour le développement des états et le renforcement des capacités des ressources humaines en matière de propriété intellectuelle », a-t-il expliqué.

Le projet en question va permettre de renforcer et de promouvoir le système de protection des obtentions végétales dans les états membres de l’OAPI, et en particulier au Mali. L’enjeu est de stimuler la productivité agricole, d’assurer la sécurité alimentaire et de promouvoir le développement durable.

A.Y

 L’Observatoire

Suivez-nous sur Facebook sur