Démarrage des travaux de l’Aménagement de Taoussa : Le terrain balisé par le ministre Malick Alfousseyni !

Dans la salle de conférence de son département, le ministre de l’Energie et de l’Eau, Malick Alfousseiyni, a présidé dans la matinée du jeudi 24 mai dernier la 5è session ordinaire du Conseil d’administration de l’Autorité pour l’Aménagement du barrage de Taoussa.

Etaient inscrits à l’ordre du jour de ce Conseil, l’examen et l’adoption du compte rendu de la 4ème session ordinaire ainsi que l’examen de l’état d’exécution des recommandations de la 4ème session. S’y ajoutentl’adoption du rapport d’activités 2017, du programme d’activités 2018 et le budget prévisionnel.

Dans son mot d’ouverture des travaux, le ministre de l’Energie et de l’Eau dira que l’année 2017 a été marquée par des activités significatives dans la vie du projet. Parmi celles-ci, il citera entre autres, le démarrage des travaux de la route dont les résultats portent sur 14,5 km de terrassement, la réalisation de 15 ouvrages annexes d’art, 60 Km d’études d’exécution et 90 Km de levés topographiques.

« La réalisation   des marchés du barrage et ses ouvrages annexes, ont conduit le département à organiser une visite de travail auprès de l’ensemble des institutions financières qui participent au financement du projet pour solliciter leur accompagnement » a-t-il déclaré.

Parlant des mesures prises pour la sécurité des ouvrages, le ministre soulignera la réalisation de 3000 ml de tranchée anti-véhicules ainsi que des casses vitesses sur le site de Taoussa. De même que la pose de concertinas sur les murs de l’escadron de la gendarmerie et les murs des dix villas.  Seront aussi exécutés, selon le ministre Alfousseyni, le système d’alimentation en eau potable et les postes d’observation des militaires.

Toujours au chapitre des mesures de sécurité, il annoncera l’achat de 18 véhicules militaires dont 2 blindés réservés au transport des experts. En outre, il a précisé l’installation d’un contingent militaire à Taoussa et d’une équipe chargée des travaux de la route Gao-Bourem-Taoussa au niveau de la base de vie de l’entreprise COVEC.

Après avoir souligné de passage sur le plan social la signature de cinq marchés portant sur la construction du nouveau village de Taoussa situé dans l’emprise du barrage, le ministre a rappelé la rencontre préliminaire tenu les 23 et 24 février 2017 entre les partenaires techniques et financiers afin d’identifier toutes les difficultés relatives à l’exécution normale du projet d’aménagement de Taoussa.

Selon lui, l’un des objectifs phares de cette rencontre était également de dégager les voies et moyens appropriés en vue de trouver des solutions adaptées et efficaces pour le redémarrage effectif du projet. Toute chose qui a permis de dégager les entraves au démarrage et les pistes de solutions.

S’agissant des activités de l’année 2018, elles ont concerné principalement, selon le ministre Malick Alhousseiny, au recrutement effectif d’une nouvelle entreprise capable de travailler dans le contexte actuel de sécurité dans la zone du projet.  Cette entreprise, dit-il, sera chargée de la construction des villages de Taoussa et de Chabaria.

Par ailleurs, il a  affirmé que des actions d’informations, de sensibilisations et de communications en direction des populations seront de mise au démarrage des travaux. Cela pour leur permettre de comprendre le changement qui va s’opérer avec les réalisations du barrage.

Par Fatoumata COULIBALY

Le Sursaut

Suivez-nous sur Facebook sur