Coris-Bank : Pour une facilité de financement islamique

C’est le défi qu’entend relever direction générale de Coris- Bank qui vient de lancer son produit dénommé solution de financement islamique (CBI BARAKA). Sa branche de finance islamique offre à sa clientèle une gamme de produits et services conformes aux principes de la finance islamique que sont Mourabaha-Wadia- Moudharaba- Ijara.

Pour en savoir davantage sur les avantages de  ces produits et services, nous avons approché Cheick   Tidiane  Traoré, chargé d’affaires de finance islamique à Coris- Bank. En effet, le banquier a  donné d’amples  explications. Selon lui, la Mourabaha  est une technique de financement par laquelle CBI Baraka procède, sur demande du client, à l’acquisition au comptant d’un bien et sa revente à l’acheteur final (le client) avec paiement différé du prix de vente qui est composé du coût d’achat plus une marge bénéficiaire revenant à la banque.
Aussi, la Mourabaha porte sur des ventes effectuées sur la base du coût révélé augmenté d’une marge déclarée la  Moudaraba  ou financement par capitaux propres, l’Ijara  ou transfert de l’usufruit d’un bien à une autre personne et le  Wadia,  un contrat de placement entre le déposant et la banque.
Afin d’apporter une solution aux besoins de financement des entreprises, CBI Baraka propose conformément aux principes de la finance islamique  plusieurs formules à travers son produit Mourabaha Entreprises. A l’exception du Mourabaha  Investissements, la durée du financement maximale est d’une année.
Comme avantages, Cheick   Tidiane  Traoré explique que le financement souple et parfaitement ajusté à la situation de votre entreprise. S’y ajoutent l’allègement des tensions de trésorerie ; le conseil et l’accompagnement de CBI Baraka ; la prise de décision et la mise en œuvre rapides. Enfin, il précise que cette formule de financement est conforme à l’éthique islamique (charia).
Par ailleurs, il ajoute que  la cible de la finance Islamique est de développer un nouvel état d’esprit conforme aux convictions de la majorité des citoyens, qu’elles soient religieuses ou tout simplement éthiques et sans considération aucune.
Mahamane Maïga

 

Source: lejecom

Suivez-nous sur Facebook sur