CONSEIL MALIEN DES CHARGEURS : Bamako a son siège désormais.

Dans l’après-midi du samedi 13 avril, le ministre des Transports, Zoumana Mory Coulibaly, était avec le président de la Délégation régionale du district de Bamako du conseil malien des chargeurs, Amadou Bocoum pour l’inauguration du nouveau du siège du conseil malien des chargeurs (CMC).

C’était en présence d’opérateurs économiques, transitaires, transporteurs et chargeurs venus des régions ainsi que des pays voisins. C’est à la clôture de la 11ème session de l’assemblée consulaire des membres du Conseil malien des chargeurs que les environs de l’AMARTP ont été envahis. Le ministre des Transports, Zoumana Mory Coulibaly, était accompagné du président du conseil malien des chargeurs, Ousmane Babalaye Daou. Le président du CMC-Bamako , Amadou Bocoum a salué ses camarades pour la mobilisation. Saluant Ousmane Babalaye Daou pour son engagement et son bilan positif à la tête du conseil malien des Chargeurs, il a indiqué que sa délégation a vu le jour qu’en Décembre dernier. Le besoin se faisait sentir selon celui qu’on appelé DEMBOUROU car la capitale malienne est incontournable.

Amadou Bocoum a révélé que 70% des chargeurs sont concentrés sur Bamako. La connaissance des normes du transport international restera un cheval de bataille afin que sa structure apporte sa constitution. Il n’a pas manqué de remercier les chargeurs établis à Bamako pour la confiance portée à sa modeste personne.

Ce nouveau bâtiment devant abriter les chargeurs du district de Bamako, offre toutes les commodités pour répondre à leur besoin avec une assistance requise. La logistique est de pointe selon le président DEMBOUROU qui a évoqué les équipements liés à informatique en plus d’un immobilier de dernière génération.

Idrissa Keïta

LE POINT DU MALI

Suivez-nous sur Facebook sur