Comité de pilotage du Cadre Intégré Renforcé et de l’Aide pour le Commerce : La filière mangue a généré un chiffre d’affaires de plus de 15 milliards de F CFA en 2016

Le ministre du Commerce, Abdel Karim Konaté, a présidé hier jeudi 02 novembre 2017, la 2ème réunion du Comité de Pilotage du Cadre Intégré Renforcé et de l’Aide pour le Commerce qui s’est tenue dans la salle de conférence de son département, en présence de l’ambassadrice du Royaume du Danemark.

fruits mangue papaye

L’ordre du jour de la rencontre portait essentiellement sur la présentation de l’état d’exécution des activités réalisées par le projet au titre du premier semestre 2017, l’approbation des plans de travail révisés 2017 des projets, à savoir : le projet d’appui aux filières agroalimentaires d’exportation (FIAGRO), le projets d’appui au Cadre Intégré du Commerce (catégorie 1) et le projet de renforcement des capacités productives et commerciales de la filière gomme arabique (catégorie 2).

Filière mangue manguier fruits champs verge

Selon le ministre du Commerce, M. Abdel Karim Konaté, le Projet FIAGRO initie des activités concourant à l’accroissement des exportations agroalimentaires, notamment la mangue, le karité et les produits agricoles transformés. Les activités du Projet portent aussi sur le renforcement des capacités productives et commerciales.

« Grace aux appuis du Cadre Intégré, en synergie avec d’autres projets/programmes intervenant dans la filière mangue, la campagne mangue 2016 a enregistré des résultats satisfaisants », a indiqué le ministre du Commerce.

Il a rappelé qu’à l’issue de l’atelier national de validation des statistiques de commercialisation des mangues tenue en novembre 2016, le volume des exportations de mangues est de 43 285,951 tonnes contre 38,799,21 tonnes en 2015. Ainsi, en termes de ressources, la filière mangue a généré un chiffre d’affaires de plus de 15 milliards de F CFA en 2016.

En effet, en 2017, les appuis du Cadre Intégré ont porté essentiellement sur la mise en place du système de gestion de la qualité, l’accompagnement aux référentiels de certification des PME de transformation des produits agroalimentaires et le renforcement des capacités des acteurs de la filière Karité.

S’agissant du Projet Gomme arabique, le ministre Abdel Karim Konaté, a précisé qu’il vise à contribuer à l’augmentation des revenus des acteurs directs de la filière et à la réduction de la pauvreté au Mali par l’exploitation rationnelle et l’exportation de la gomme arabique.

« En 2017, les activités ont porté essentiellement sur l’appui à la mise en place du Bureau national de l’Interprofession Gomme arabique, le renforcement des capacités des acteurs et la mise en place d’un fonds de garantie de 424 millions de F CFA au profit des producteurs et collecteurs de gomme arabique », souligne le ministre du commerce.

Pour lui, le plan de travail qui a été révisé en vue de prendre en compte des activités pertinentes est impératif pour l’atteinte des objectifs du programme Cadre Intégré Renforcé du Commerce au Mali.

Adama Dao

Source: Tjikan

Suivez-nous sur Facebook sur