Club des Dirigeants de Banques et Etablissements de Crédits d’Afrique: La 31ème journée annuelle tenue sous de bons auspices !

Les 31èmes journées annuelles,  du Club des Dirigeants de Banque et Etablissements de Crédits d’Afrique ont été célébrées à l’hôtel Sheraton de Bamako du jeudi 13 février au samedi 15 février. L’ouverture des travaux était présidée par le Premier Ministre, Dr Boubou Cissé, ministre de l’Economie et des Finances.  Cette rencontre de grande portée  a enregistré également la présence de la présidente du Club des Dirigeants de Banque et Etablissements de Crédits d’Afrique, Mme Aïssata Koné Sidibé,  également  Directrice Générale de Coris Bank International Mali. On pouvait aussi noter la présence du président de l’Association Professionnelle des Banques et Etablissements Financiers du Mali (APBEF), Bréhima Amadou Haïdara, Directeur Général de la  BDM SA.

 

« Les préoccupations des banques africaines, face aux nouvelles contraintes réglementaires » tel était le thème de ces 31èmes  journées. Dans son intervention, Mme Aïssata Koné Sidibé qui occupe la présidence de cette organisation continentale depuis 2018,  a tout d’abord salué la présence du Premier Ministre, Dr Boubou Cissé, à l’ouverture de cet événement. Selon  Mme Sidibé, c’est la 3ème fois que le club se déplace pour Bamako. Pour rappel, elle a noté que la 1ère fois était en 1998, à la demande du PNUD, afin de se pencher sur les relations à promouvoir entre les institutions de micro finance et les banques.  Ensuite, elle dira que la 2ème s’est produite  en 2007 avec comme thème les relations entre marchés financiers et banques africaines.

En ce qui concerne le thème retenu pour les journées de cette année, elle a indiqué, qu’il  s’inscrit en droite ligne et en continuité de leurs préoccupations actuelles. « Notre métier est plus que jamais difficile car outre nos obligations commerciales et notre rôle dans le financement du développement, (nous finançons près de 90% des entreprises africains), nous sommes confrontés en permanence au respect des textes imposés par BALE 2, 3 et bientôt BALE4 » a déclaré Mme Sidibé Aïssata. D’après elle, leur fonction essentielle de financier, est de plus en plus limitée par le respect de règles qui leur imposent toujours plus de prudence,  à savoir les ratios,  de solvabilité et  de levier.

Par la suite, elle a touché du doigt aux sous-thèmes retenus pour ces rencontres. Qui touchent à leurs réalités quotidiennes. « La monnaie unique : nous allons quitter la zone Franc pour entrer dans la zone ECO avec un calendrier et surtout des conséquences à définir pour les économies de la sous-région et pour les banques » a-t-elle déclaré. Plus loin, la DG de Coris Bank, a ajouté que sa structure a rencontré comme difficultés, la mise en place  des accords de correspondances bancaires avec  déjà trop de fameux ‘’Derisking’’.

Concernant les activités du Club ces deux dernières années, elle a signalé que son bureau a mené des actions de terrain et a eu à charge de développer et d’approfondir les axes de la stratégie mise en place par leur institution. De même, elle a annoncé  l’élaboration d’un ouvrage collectif du Club qui sera publié cette année sur le thème ‘’la banque africaine de demain : défis et perspectives’’ avec la contribution d’une trentaine de signataires.

Pour sa part, le  PM Boubou  Cissé, a fait savoir que le financement de l’économie nationale dans le nouveau contexte réglementaire reste une grande préoccupation des pouvoirs publics et des autorités monétaires. Pour lui, ces derniers œuvrent  inlassablement au quotidien, pour susciter l’accroissement des financements bancaires et, par ricochet, une inclusion financière durable des populations. Pour le chef du  gouvernement,  le  thème de ces Journées Annuelles constitue pour eux, pouvoirs publics, la preuve rassurante des réflexions profondes qui continuent d’être menées.

« En outre, votre rencontre pourrait offrir l’opportunité, d’explorer les moyens de renforcer les mesures déjà prises par les Autorités monétaires et visant à faciliter et élargir les concours financiers aux PME, souvent délaissées dans notre région » a-t-il déclaré.

A noter, que le  Directeur National de la BCEAO Mali, Konzo Traoré accompagné d’une forte délégation a pris part à cet evènement.

Par Mariam SISSOKO

Infosept

Suivez-nous sur Facebook sur