Ciments et Matériaux du Mali : Bientôt une cimenterie d’une capacité de 500.000 tonnes par an

La société Ciments et Matériaux du Mali (CMM) a procédé, le lundi 16 septembre 2019, au lancement de sa toute nouvelle cimenterie et de ses nouveaux produits pour un investissement de 20 milliards de FCFA. C’était sous la présidence du ministre de l’industrie et du commerce, Mohamed Ag Erlaf, accompagné par des membres du gouvernement ainsi que des responsables de la société.

Déjà un acteur historique du ciment au Mali, CMM S.A est une société malienne implantée depuis 2004 à Bamako et spécialisée dans le négoce de ciment de haute qualité, certifié CE, à travers la marque SOCOCIM.

Afin d’accompagner la dynamique du secteur de la construction et soucieuse de promouvoir le développement du secteur industriel, CMM SA a entrepris fin 2017, la construction d’une unité de production de ciment à Diago dans le cercle du Kati, d’une capacité annuelle initiale de 500.000 tonnes ainsi que l’exploitation d’une carrière d’ajouts de calcaire dolomitique située à Sonityeni.

Ce programme d’investissement d’un montant de plus de 20 milliards de FCFA va générer dès le démarrage du centre de broyage, prévu au mois d’octobre 2019, 150 emplois directs et plus de 1500 emplois indirects. Cette initiative visant à valoriser les ressources et l’expertise locale est corrélée à un plan de formation ambitieux avec le support du Groupe Vicat. De plus, environ 300 employés ont été mobilisés depuis 2018 dans le cadre de l’exécution de ce projet. «Ce nouvel investissement de 20 milliards de Francs CFA représente une nouvelle phase de notre développement. Notre ambition est de renforcer l’autosuffisance en matériaux de construction au Mali tout en ayant une exigence forte sur la qualité des produits et sur la satisfaction de nos clients. Nous y parvenons grâce à nos compétences techniques et au choix des matières premières utilisées », a souligné le Directeur Général Elhadj Mamadou Seck. Selon lui, la stratégie de la société repose sur trois piliers que sont l’exigence de la qualité, l’innovation et le service client et l’encrage local. Evoquant les différents produits que le CMM propose de sa création à aujourd’hui. Au dire du responsable commercial, Mohamed Diallo, pendant la phase de production, ils vont essentiellement produire le ciment CM32.5 et aussi des ciments spéciaux sur commande. Plus loin, il a expliqué que le CMM propose du ciment dans les sacs de 50 Kg et en quatre plis contrairement aux autres. Evoquant l’impact de cette unité de production sur l’environnement, le responsable commercial dira que le broyeur qu’ils ont installé fera zéro émission de poussière du fait qu’il est doté des filtres de dernière génération. Pour le PCA du CMM, Tiéman Hubert Coulibaly, le ciment qui sera produit sera d’une grande qualité du le CMM s’inscrit dans la tradition de la fabrication du ciment, notamment à travers du groupe VICAT. Appréciant cette initiative de la société, le ministre Ag Erlaf a souligné que l’industrie extractive au Mali est un maillon important de la chaine de valeur de politique nationale de développement industriel et qui ambitionne de mettre en place de manière durable tous les matériaux nécessaire à l’édification d’un Mali moderne tel que le ciment et bien d’autres.

Ousmane Baba Dramé

SourceLerepublicainmali

Suivez-nous sur Facebook sur