Caisse malienne de sécurité sociale : Le projet de budget de 2019 pour l’AMO estimé à plus de 25,4 milliards de FCFA

La 12è session ordinaire du conseil d’administration de la Caisse malienne de sécurité sociale (CMSS), exclusivement sur l’Assurance maladie obligatoire (AMO), s’est tenue, la semaine dernière, dans les locaux de l’établissement de sécurité sociale, en charge de la retraite des fonctionnaires.

La session était présidée par le secrétaire général du ministère de la Solidarité et de l’Action humanitaire, Salifou Maïga, en présence de la directrice générale de la CMSS, Mme Doucouré Dougoubarka Sylla.

Lors de cette session, les administrateurs ont procédé à  l’examen et l’adoption du procès-verbal et l’état d’exécution des recommandations de la précédente session, le projet de budget et le plan d’actions de l’exercice 2019 de l’établissement qui reste aussi un organisme gestionnaire délégué du régime AMO.

Le projet de budget de l’année en cours pour l’AMO, est arrêté en recettes et en dépenses à plus de 25,4 milliards de FCFA contre un peu plus de 21,4 milliards de FCFA en 2018, soit une augmentation de 18,97%.

« Cette hausse s’explique par la forte augmentation de la consommation des produits pharmaceutiques et actes médicaux liés au nombre de plus en plus croissant des assurés et des structures conventionnées à l’AMO (cliniques et cabinets médicaux mais aussi pharmacies et laboratoires d’analyse etc.) », a fait savoir le secrétaire général du ministère de la Solidarité et de l’Action humanitaire.

Concernant  le plan d’actions de l’AMO, au titre de 2019, le secrétaire général a indiqué qu’il s’articulera autour d’objectifs principaux comme le renforcement des capacités du personnel et l’amélioration de la gestion du régime.

Par ailleurs, il a souligné qu’aujourd’hui dans notre pays, l’AMO contribue de façon significative à l’allègement du fardeau des dépenses de santé des ménages. En témoigne l’augmentation, d’année en année, des ressources financières consacrées à la prise en charge des assurés.

Cette année, les missions de la CMSS seront renforcées avec la mise en application de la loi n° 2018-074 du 31 décembre 2018 instituant le Régime d’assurance maladie universelle (RAMU), car la caisse a été retenue parmi les organismes gestionnaires délégués dudit régime.

« A travers ce régime, l’assurance maladie sera étendue progressivement à toute la population » a informé Salifou Maïga.

En sa qualité d’organisme gestionnaire délégué de l’AMO, la CMSS est chargée de préparer l’immatriculation des affiliés, de recouvrer et reverser à la CNAM les cotisations AMO, de permettre l’attestation des droits des bénéficiaires auprès des formations conventionnées et de payer les prestataires de soins conventionnés à l’AMO pour les services rendus aux bénéficiaires.

Pour l’accomplissement de ces missions, la CMSS reçoit de la CANAM une dotation technique, destinée à couvrir les dépenses techniques servant à rembourser les feuilles de soins aux prestataires et une autre dotation de fonctionnement destinée à couvrir les charges occasionnées par la délégation de gestion de l’AMO.

Mahamane Maïga  

Lejecom

Suivez-nous sur Facebook sur