Bréhima Amadou Haïdara à l’ouverture des 31ème journées annuelles des dirigeants de banques et établissements de crédit d’Afrique : ‘’Le secteur financier joue un rôle clé dans le fonctionnement de l’économie’’

Enjeux  et défis pour les banques africaines face aux nouvelles contraintes réglementaires tel est le thème principal retenu pour cette 31ème journées annuelles du Club des dirigeants de banques et établissements de crédit d’Afrique, tenue du 13 au 15 février 2020 à l’hôtel Sheraton de Bamako.

Ont pris part à l’ouverture de la cérémonie de cette rencontre, le Premier ministre, ministre de l’Economie et des Finances, Dr Boubou Cissé, la présidente du Club, Directrice générale de Coris Bank International Mali, Aïssata Koné Sidibé, le président de l’APBEF non moins Directeur général de la BDM, Bréhima Amadou Haïdara, le Directeur national de la BCEAO Mali, Konzo Traoré.

Après les mots de bienvenue du maire de la Commune IV du district de Bamako, le président de l’APBEF à fait savoir que la place que les banques occupent dans le développement socio-économique de nos pays n’est plus à démontrer. En effet, ajoute-t-il, le secteur financier joue un rôle clé dans le fonctionnement de l’économie. Dans ce cadre, les banques doivent se préoccuper principalement de la sécurité de leurs activités et d’une bonne gouvernance.

A cet effet, poursuit-il, les régulateurs ont une préoccupation majeure : le souci de la stabilité du système bancaire par l’édiction des mesures préventives à même de juguler toute atteinte à la continuité des systèmes d’exploitation et à la sécurité des systèmes d’information. ‘’En plus du thème central, l’APBEF-Mali se réjouit de constater que la présente session des journées annuelles du Club, aborde des sous thèmes importants liés à cette préoccupation. Il s’agit notamment de : la question des correspondants bancaires sous le vocable du Derisking ; les conséquences de l’évolution récente de la réglementation bancaire et la Décision de la CEDEAO sur la monnaie unique ECO et ses conséquences pour les Banques africaines’’, explique Bréhima Amadou Haïdara. Ces sous-thèmes, selon lui, permettront aux participants d’identifier les difficultés constatées depuis quelques années par les banques africaines dans leurs relations avec l’étranger, relativement au commerce international, ainsi que les freins aux financements de l’Import-export.

Pour la présidente du Club, Mme Aissata Koné Sidibé, le thème s’inscrit en droite ligne et continuité de leurs préoccupations actuelles.

Concernant les activités du Club ces deux dernières années, elle dira que le bureau actuel a mené des actions de terrain et a eu à charger, à développer et approfondir les axes de la stratégie mis en place par l’institution. Parmi celles-ci, elle a rappelé entre autres : l’organisation du trentième anniversaire à Lomé, activité qui, selon elle a obtenu un réel succès avec de nombreux témoignages des pionniers, dont la présence aux festivités dénote des acquis et du riche parcours du Club. Dans le domaine des partenariats, elle a noté le Forum de Paris avec l’Agence de coopération de la BRED pour le développement de partenariats liés à la formation, aux accords de correspondance et aux relations à promouvoir avec les entreprises francophones. Puis en droite ligne avec le thème de ces journées, la participation à une mission avec l’Organisation Internationale de la Francophonie au Vietnam.

Bréhima DIALLO

Source: Journal le 22 Septembre-Mali

Suivez-nous sur Facebook sur