BNDA : La banque verte a injecté 450 milliards FCFA dans l’économie nationale en 2017

Cette indication chiffrée a été donnée par le directeur général de la Banque Nationale de Développement Agricole (BNDA), Souleymane Waigalo, qui a réaffirmé son engagement dans le cadre du financement de l’agriculture.

En tant que premier partenaire de l’agriculture, la BNDA a participé à la 7e édition du Salon international de l’agriculture (Siagri). A cette  occasion, la banque verte a confirmé son engagement dans le cadre du financement de l’agriculture.
S’exprimant à  ce sujet le directeur général, Souleymane Waïgalo, a indiqué : « Au titre de 2017, nous avons fait un financement global à l’économie nationale de 450 milliards de F CFA dont 234 milliards F CFA ont été destinés à l’agriculture, ce qui fait 54 %. Il s’agit du financement des intrants, notamment des semences et des engrais. Par exemple, la semence de la pomme de terre qui peut être importée d’Espagne ou d’Allemagne pour les producteurs de pomme de terre de Sikasso ».  Avant de citer les intrants pour la production du riz, du coton…
Selon lui, tout cela permet aux agriculteurs de faire la production. Ensuite, il y a des crédits pour la commercialisation parce qu’il faut racheter toute la production de riz, de mil ou de maïs. Il y a aussi la transformation. C’est vraiment l’agriculture au sens large.
« Il y a également des agriculteurs qui peuvent bénéficier de financement de tracteurs, de charrettes et d’autres animaux comme des ânes. Ensuite, vous avez des frais de repiquage… qui sont accordés aux producteurs et même des avances sur récolte pour des périodes de soudures. Donc, ce sont des appuis ou des financements multiformes qui sont accordés à tous les acteurs des maillons pour permettre le développement de l’agriculture », a- t-il expliqué.
Pour ce faire, le directeur général fait savoir que la BNDA continue à chercher les ressources. Il s’agit de la collecte des dépôts. Nous mettons l’accent sur cela parce que de plus en plus nous essayons d’aller vers les clients afin d’augmenter cette activité, qui est vraiment la principale activité bancaire.
« Nous invitons plus de Maliens à venir ouvrir des comptes, à venir déposer l’argent au niveau de la BNDA parce que c’est avec cet argent que nous pouvons encore multiplier nos activités, nos efforts et nous déployer encore à l’intérieur de ce vaste territoire », a-t-il lancé.
Mahamane Maïga

 

Source: lejecom

Suivez-nous sur Facebook sur