Assistance aux personnes déplacées du Centre: La BNDA vole à leur secours pour un montant de plus de 10 millions de FCFA

Le quartier de Dialakorobougou, dans la commine de Mountougoula, cercle de Kati a abrité, hier mardi 28 mai, une cérémonie de remise de dons par la Banque Nationale du Développement Agricole (BNDA) au profit des déplacés du centre du pays. D’une valeur de plus de 10 millions de FCFA, ces dons sont constitués de riz, de sucre, de mil ainsi que d’un montant symbolique. C’était en présence des autorités municipales et administratives de la zone, d’un représentant du département de l’Action sociale et celui de l’Economie et des Finances ainsi que des responsables de la Banque.

Outre ces personnalités, la cérémonie a aussi vu la participation des autorités coutumières, traditionnelles et religieuses ainsi que des responsables de l’Association Talpital Pulaaku dont les vice-présidents, Abdoulaye Yoro Dicko et l’honorable Mme Dicko Fatoumata Dicko.

A noter que ces dons s’inscrivent dans le cadre de la politique de responsabilité sociétale d’entreprise (RSE) de la BNDA qui en fait un point d’honneur. D’après les explications fournies par le Directeur général de la Banque, Souleymane Waïgalo, ce site de Dialakorobougou compte 308 déplacés dont 138 de sexe masculin et 170 de sexe feminin parmi lesquels 46% sont des enfants de moins de 11 ans ; 36% sont des adultes de moins de 18 ans ; 14% sont des bébés de moins de 4 ans et 4% sont des personnes âgées de plus de 60 ans pour environ 79 ménages.

Il a rappelé que ces dons se constituent de 300 sacs de riz de 50 kg ; 100 sacs de mil de 100 kg ; 30 sacs de sucre de 50kg. En plus de ces denrées alimentaires, M. Waïgalo a indiqué que la banque fait don d’une enveloppe d’un million de FCFA en espèces. Ce qui porte la contribution à hauteur de la somme de dix millions six cent cinquante mille FCFA en faveur des personnes déplacées internes du centre. Il considère cette cérémonie comme une suite logique des efforts consentis par les autorités dans le but de soulager ces déplacés qui sont dans la détresse.

Notons que ces déplacés sont issus des cercles de Bankass, Koro, Douentza et Bandiagara dans la région de Mopti où le terrorisme, les conflits intercommunautaires et d’autres formes de criminalités font rage.

Cette initiative de la BNDA a été très saluée par le vice-président de l’association Talpital Pulaaku, Abdoulaye Yoro Dicko qui a promis que les dons reçus parviendront aux bénéficiaires dans les meilleures conditions. Un engagement loué par le Directeur du Fonds de Solidarité Nationale, Abdoul Karim Sacko, non moins représentant du ministre de l’Action humanitaire. Ce dernier a indiqué que ces personnes déplacées sont une priorité pour le gouvernement qui a déjà mené à leur endroit de nombreuses actions salutaires.

Pour lui, il n’y avait pas meilleur moment pour la BNDA de mener cette action qui intervient dans le courant des dix derniers jours du mois de Ramadan où il est recommandé de multiplier les actions de bienfaisance. A l’en croire, ce geste témoigne de l’engagement citoyen du Directeur général de la BNDA qui brise ainsi les préjugés créés autour des banquiers les faisant passer pour des individus distants non concernés par les souffrances du peuples.

Tout en espérant que cette initiative fasse tâche d’huile, il a souhaité que les actions menées en faveur de ces personnes puissent leur permettre de retourner dans leur terroir en toute quiétude.

Interrogé par nos soins, l’un des bénéficiaires du nom de Abdoulaye Barry a salué cette initiative avant d’indiquer que le plus grand problème auquel les déplacés de Dialakorobougou sont confrontés c’est d’avoir un toit. Il a remercié la bonne volonté qui a bien voulu mettre à leur disposition sa cour, même si le manque de toit l’inquiète surtout en cette période d’hivernage. Il a aussi déploré le fait que le nombre de personnes déplacées internes en provenance du Centre ne cesse de grossir en raison de la persistance des violences.

Massiré DIOP

Source: l’Indépendant  

Suivez-nous sur Facebook sur