Accès à l’eau potable: La MINUSMA finance un projet à plus de 48 millions F.CFA

Dans la dynamique de ses actions humanitaires, la MUNISMA vient de fournir l’accès à l’eau potable à la population de Djebock, une localité située à 45 km au nord-est de la ville de Gao.

 Il ressort que la MINUSMA à travers sa Section de la Réforme du Secteur de la Sécurité et du Désarmement, de la Démobilisation et de la Réinsertion (RSS-DDR), a inauguré, le jeudi 1er février dernier à Djebock, un hangar pour le Centre de santé communautaire de la ville, ainsi que deux forages entièrement réhabilités. Un projet dont le coût total est de 48.816.500 FCFA.
Les habitants de la localité de Djebock, dans la commune rurale d’Anchawadj (à 45 km au nord-est de la ville de Gao), ont maintenant accès à une eau potable fiable, grâce au projet de réduction de la violence communautaire (RVC) initié par la MINUSMA.
« Avec la réhabilitation des deux forages que comptent notre localité, […] l’approvisionnement en eau ne pose plus problème, tant pour les animaux que pour nous-mêmes, » a rassuré M. Mohamed Haidara, 2èmeadjoint au Maire de la commune de Djebock. C’était au cours de la cérémonie de remise dudit projet, tenue sous un hangar du Centre de santé communautaire, réhabilité lui aussi grâce à ce projet de réduction de la violence communautaire.
M. Ifastane Ag Mohamed, Directeur régional du Conseil Communal des Jeunes de Djebock, et Oumeyate Akly, sous-préfet du Cercle d’Anchawadj, ont exprimé leur gratitude et satisfaction à la MINUSMA pour l’amélioration de l’approvisionnement en eau potable de la population.
« L’accès à l’eau potable devient une réalité. L’eau, c’est la vie.  En mettant à notre disposition cette ressource précieuse, la MINUSMA nous a redonné la vie, » a déclaré le Directeur Régional du Conseil Communal des Jeunes.
Mahamane Maïga 

 

Source: lejecom

Suivez-nous sur Facebook sur