68e session du CA de la BDM: des atouts extrêmement importants

La BDM-SA a tenu, le samedi dernier, dans un hôtel de la place, la 68e session de son Conseil d’administration sous de bonnes auspices avec des résultats encourageants et positifs s’est réjoui le Président du Conseil d’Administration, l’ancien Premier ministre Mohamed Ahmed Ag HAMANI, à l’ouverture des travaux. Des résultats qui permettent, au cours de cette session budgétaire, d’envisager les perspectives 2020 avec des atouts extrêmement importants et encourageants.

 

Le PCA de la BDM-SA a fait savoir que pendant toute l’année 2019, la banque a mené des activités de formation, d’information, de sensibilisation, d’appropriation des Circulaires de la Commission bancaire, ainsi que des Directives Bale II, Bale III et surtout s’est engagée à les mettre en pratique. « Pratiquement, aujourd’hui, nous pouvons dire que nous sommes à jour du point de vue de l’application du contenu de ces circulaires, sauf certains points qui sont pris aujourd’hui en considération sur la modification des statuts et règlement intérieur de notre institution en fonction des dispositions édictées par ces circulaires . Donc, la règle de conformité n’est pas encore suffisamment appliquée, mais nous sommes en voie», a-t-il ajouté.
M. Ag HAMANI a également souligné, tout au long de l’année 2019, le développement de la culture et de l’esprit du groupe qui s’est tenu à plusieurs reprises à Abidjan et on a continué à Bamako. Il a dévoilé que depuis le 26, ils ont commencé par un séminaire sur la circulaire et surtout sur la nouvelle gouvernance, avec les dirigeants et les administrateurs des BDU (Ndlr :banque de l’union), ensuite se sont déroulés les conseils d’administration de ces filiales qui, en se tenant concomitamment avec le Conseil d’administration de la BDM, donne un esprit de continuité et d’intégration des activités des filiales avec celles de la BDM. « Ceci donne un contenu plus visible à l’esprit du groupe », a soutenu le PCA.
Par ailleurs, il a annoncé les perspectives relatives à la mise en œuvre de certaines actions qui sont prévues dans le programme de la BDM et qui pourront faire avancer la banque et le groupe, à savoir le redémarrage du projet de la construction du nouveau siège de la banque ; la création de succursales de la banque à Dakar au Sénégal et à Lomé, au Togo, le développement des agences à l’intérieur du Mali pour essayer d’assurer une meilleure couverture du territoire.
M. Ag HAMANI pense également que l’engagement, l’esprit, la compétence qui caractérise l’ensemble des cadres de la banque pourront être mis à profit pour que la banque enregistre davantage de résultats meilleurs et qu’elle se conforte dans sa position de première banque du Mali et pourquoi pas accélérer son épanouissement et son développement dans la sous-région.
Depuis plusieurs années, la BDM a décidé de se donner des ailes plus grandes pour mieux voler et aller plus loin. C’est ainsi qu’a été créée la Banque de l’union de Guinée Bissau (BDU-Guinée Bissau) en 2005, ensuite la Banque de l’union de Côte d’Ivoire (BDU Cote d’Ivoire) est née suivie de la banque de l’union du Burkina Faso (BDU Burkina Faso). Ces nouvelles filiales viennent s’ajouter à BDM France, l’une des plus vieilles représentations de la Banque de développement du Mali en dehors du pays.
Elle dispose aussi en vue de servir la partie de la forte et dynamique diaspora malienne, d’un bureau d’opération à Almeria en Espagne. Un réseau extérieur qui a pris de l’importance à travers les bons résultats engrangés dans les pays d’accueil malgré la très forte concurrence dans le secteur bancaire.
L’ambition immédiate du groupe BDM est d’achever la couverture de l’ensemble de la zone économique UEMOA par des implantations au Sénégal, au Togo, au Bénin et au Niger. Toute cette politique d’implantation, d’extension vise à donner aux Maliens et aux Africains notamment de la sous-région ouest-africaine un vrai outil de financement bancaire avec des solutions adaptées aux besoins et aux contextes de nos économies.

PAR BERTIN DAKOUO

Source : Info-Matin

Suivez-nous sur Facebook sur