5ème édition du baromètre de conjoncture des entreprises du Mali : Les perceptions sur l’environnement des affaires de 162 entreprises collectées

Le Conseil national du patronat du Mali (Cnpm) vient de présenter le baromètre de conjoncture des entreprises du Mali, 5ème édition. La cérémonie présidée par le président du Cnpm, Mamadou Sinsy Coulibaly, le jeudi 30 novembre 2017, au siège de l’institution, a regroupé plusieurs chefs d’entreprises.

Le baromètre de conjoncture des entreprises du Mali est une initiative du Cnpm, qui vise à identifier le point de vue des chefs d’entreprises sur le climat dans lequel leurs affaires se créent et se développent. Les perceptions du secteur privé sur l’environnement des affaires ont été collectées dans le rapport de cette édition auprès des dirigeants de 162 entreprises du Mali.

Les entreprises concernées opèrent dans les secteurs de la transformation industrielle, des services et de l’agriculture. En termes d’envergure, 57% des entreprises interrogées sont des petites et moyennes entreprises et les tiers sont des grandes entreprises. L’étude a été menée par l’institut africain de l’entreprise.

Dans le rapport de ce baromètre de conjoncture des entreprises du Mali, édition 2017, on note les performances majeures réalisées en 2016. À cet effet, la situation économique des entreprises semble en perte de vitesse, alors que des signes d’espoir étaient présents l’année précédente. En dehors des très grandes entreprises, on trouve à peine plus de la moitié des entreprises des autres catégories à réaliser les performances en termes de chiffres d’affaires, de marges et d’investissement.

En termes de chiffres d’affaires, les 162 entreprises ayant répondu à cette question, ont réalisé 712 milliards de Fcfa en 2016 dont 69% réalisés par les très grandes entreprises. Au sujet de l’emploi, les entreprises de l’échantillon totalisent 13.179 emplois permanents dont 71% pour les industries. Cet échantillon d’entreprises a également investi 199 milliards de Fcfa. On note dans ce baromètre de conjoncture des entreprises du Mali que les 162 entreprises ayant répondu à la question détiennent 15,6 milliards de créances sur l’Etat.

Dans une interview que le président du Cnpm a bien voulu nous accorder, il fait le constat que cette édition 2017 du baromètre de conjoncture des entreprises du Mali est liée à l’aspect du service public.  D’autant que, selon lui, l’Etat a produit et distribué des marchands et non marchands.

En ce qui concerne cet aspect, Mamadou Sinsy Coulibaly a indiqué que les structures privées ne sont impliquées ni dans la production, ni la distribution des services. C’est pourquoi il propose l’ouverture d’un débat entre la sphère publique, le secteur privé et la société civile pour avoir le maximum de transparence possible dans la distribution, la production et dans la gestion des services régaliens de l’Etat.

Diango COULIBALY

Le Reporter

Suivez-nous sur Facebook sur