5e RGPH : 180 Motos aux enquêteurs

Dans le cadre de la mise en œuvre du 5e Recensement général de la population et de l’habitat (RGPH) couplé au Recensement général agricole (RGA) qui débuteront très bientôt, le ministre de l’Agriculture, Moulaye Ahmed Boubacar, a remis, hier, à son homologue de l’Aménagement du territoire et de la Population, Adama Tiémoko Diarra, 180 motos destinées à l’Institut national de la statistique (INSTAT), pour faciliter les opérations des agents enquêteurs

Sur la base des recommandations du Programme mondial des recensements de l’agriculture 2020, piloté par l’Organisation des Nations unies pour l’alimentation et l’agriculture (FAO), le Mali en réalisant la cartographie du Recensement général de la population et de l’habitat a intégré un module du Recensement général agricole (RGA), prenant en compte un certain nombre de produits tels que les productions végétales, animales, halieutiques et aquacoles.
En campant le décor, le ministre HAIDARA a indiqué que le Recensement Général de la Population et de l’Habitat est une activité hautement stratégique pour notre pays.
« À cet effet, mon département ne pouvait pas rester en marge de ce processus. C’est dans cette optique que sur la base des besoins exprimés, mon département a décidé de mettre à votre disposition 180 motos afin de faciliter la collecte des données », a-t-il dit. Selon lui, le RGA, qui se réalise tous les 10 ans dans les pays membres de la FAO, est une grande opération statistique permettant d’obtenir des données sur l’ensemble du secteur agricole en particulier sur les productions végétales, les productions animales, les productions piscicoles et aquacoles. Et de préciser que techniquement, le RGA est réalisé par l’ensemble des acteurs, y compris l’INSTAT en sa qualité d’acteur incontournable du processus.
« Afin de faciliter la collecte des données par les agents cartographes de téléchargement et de digitalisation du RGPH le ministère de l’Agriculture a mis à la disposition de l’Institut ces 180 motos. Les informations relatives à la fois au Recensement général de la population et de l’habitat et aux données agricoles seront d’une grande utilité dans la mesure où elles permettront spécifiquement en ce qui concerne le secteur rural de faire le repérage de l’ensemble des productrices et producteurs de l’agriculture, de l’élevage et de la pêche », a-t-il déclaré.
Moulaye Ahmed Boubacar a, pour finir, remercié les partenaires techniques et financiers, notamment la FAO et le Fonds international de développement agricole (Fida), qui ont accompagné le secteur du développement rural, en particulier son ministère dans la phase test et l’acquisition de matériels roulants et d’instruments de mesure.
Quant au ministre Diarra, il a remercié le donateur a et invité les enquêteurs de faire bon usage de ces engins pour qu’ils puissent servir à d’autres missions.

PAR CHRISTELLE KONE

 

Source: info-matin

Suivez-nous sur Facebook sur